• Harley McKenson-Kenguéléwa

Industrialisation en Afrique : 4 priorités pour une stratégie gagnante

Mis à jour : mai 22


"Industrialisation en Afrique : réaliser durablement le potentiel du continent" : tel est l’objet de l’étude conduite par Strategy&, l'entité conseil en stratégie de PwC (PricewaterhouseCoopers). Jonathan Le Henry, directeur au sein de Strategy&, responsable du développement des activités de cette structure au Maghreb et en Afrique de l'Ouest, nous explique comment les pays africains peuvent mener une politique industrielle efficace.

La prise de conscience de la nécessité de soutenir l’industrie est bien présente chez les décideurs de tout horizon sur le continent africain. Mais force est de constater que ce secteur représente toujours un poids négligeable de l’économie.

« L’industrie africaine contribue à moins de 2% à l’effort industriel mondial, ce qui est une hérésie, compte-tenu du potentiel du secteur manufacturier, déplore Jonathan Le Henry. À titre de comparaison, « la contribution de la région de l'Asie-Pacifique se situe autour de 45 % » mentionne le communiqué de presse de

" Strategy& ".

Crédits : ©Strategy& , ©PWC


« Il faut sortir des grands dogmes du libéralisme ou de l’étatisme. Seuls le choix du pragmatisme et la combinaison des solutions permettront d’arriver à quelque chose de durable » ajoute le consultant de PWC, en préambule de son analyse.

Capitaliser sur les ressources naturelles

Jonathan Le Henry met en exergue la success story du Botswana qui a su valoriser de manière optimale l’exploitation de ses ressources naturelles. Ce pays d’Afrique australe s’est associé au conglomérat diamantaire sud-africain " De Beers " pour créer " Debswana Diamond Company Ltd ".

« Lorsque l’on regarde la structure économique du pays il y a un peu plus de 10 ans, 80% des exportations concernaient les diamants bruts. [ ...]. Grâce à la mise en place de la structure Debswana, les autorités parviennent aujourd'hui à mieux maîtriser la chaîne de valeurs, de l’exploration jusqu’à la vente de diamants, en passant par la taille et le polissage [ ... ] ».

Selon ce spécialiste, le Botswana est un bel exemple de la démarche à suivre pour transformer un avantage naturel en un levier de développement industriel, signe que d’autres pays d’Afrique pourraient aussi conjurer la malédiction des ressources naturelles .