top of page

La croissance fulgurante de l'écosystème tech africain : des start-up de plus en plus "décomplexées"

Dernière mise à jour : 30 déc. 2023


L'écosystème technologique africain connaît une expansion sans précédent, propulsant les start-up vers de nouveaux sommets. Alors que les tendances mondiales en matière de financement par capital-risque connaissent des fluctuations, les startups africaines se distinguent en déjouant les schémas établis. Dans cette ère de transformation numérique, l'Afrique émerge comme un acteur prometteur, attirant l'attention des investisseurs et réinventant son paysage entrepreneurial. Dans cet article, le webzine "CEO Afrique" s'appuie sur la septième édition de l’African Tech Startups Funding Report, publié par "Disrupt Africa", pour décrypter en profondeur l'état des lieux du financement de la Tech africaine. Nous explorerons les aspects clés de cet écosystème en pleine effervescence, en mettant en lumière les secteurs porteurs ainsi que les études de cas des pays les plus dynamiques.




La septième édition de l’African Tech Startups Funding Report publié par Disrupt Africa, a enregistré une bonne surprise : En 2022, un total de 633 startups technologiques africaines ont réussi à lever un montant record de plus de 3 3 333 071 000 dollars, dépassant ainsi pour la première fois la barre des 3 milliards de dollars. C'est à la fois un accomplissement en termes de montant et de financement, représentant un nouveau record pour la tech africaine. Malgré la conjoncture mondiale actuelle, on observe une croissance significative, bien que légèrement moins importante que l'année précédente. Le nombre de startups ayant bénéficié de financements a augmenté de 12,2 % par rapport à 2021 (564), tandis que le montant total des fonds levés a bondi de 55,1 % par rapport à 2021 (2 148 517 500 USD). Des résultats en partie portés par quelques levées importantes comme la FinTech nigériane Flutterwave (250 millions de dollars US), l’entreprise de mobilité Moove (181,8 millions de dollars US), la startup algérienne Yassir et la pépite égyptienne de microfinance MNT-Halan (150 millions de dollars chacune), la platforme kenyane d’e-commerce Wasoko (125 millions USD), la société tunisienne d'intelligence artificielle InstaDeep (100 millions de dollars), la jeune pousse située au Kenya Apollo Agriculture (40 millions USD) ou l’éditeur de jeux mobiles basé en Afrique du Sud, Carry1st (27 millions de dollars). ·


La nouvelle économie s'immisce donc progressivement dans les pas de l'ancienne, portée par l'élan volontariste des fonds de capital-risque, des accélérateurs ou des anges financiers de renom — à l’instar de Launch Africa Ventures, Y Combinator, Flat6Labs, LoftyInc, Techstars, Startup Wise Guys, Future Africa, Plug and Play, Norrsken, Ventures Platform, 212 Founders, 500 Global, Katapult, Founders Factory Africa, Global Ventures ou OnDeck, pour ne citer que quelques exemples — . Ces investisseurs, véritables catalyseurs de l'innovation, ont permis à de nombreuses jeunes pousses de prendre leur envol et de se positionner comme des acteurs clés dans leurs domaines respectifs.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

54 vues

Comentários

Não foi possível carregar comentários
Parece que houve um problema técnico. Tente reconectar ou atualizar a página.
© Copyright
bottom of page