Côte d’Ivoire : Quelle stratégie de développement économique à adopter ?

Dernière mise à jour : 27 juil.


Dans son intervention, lors du Forum Afrique CIAN 2021 intitulé : "Entreprises en Afrique: un nouveau pacte pour la relance" qui s’est tenu le 1er juillet dernier dans les locaux de l’hôtel Novotel Paris Centre Tour Eiffel, le Premier ministre de Côte d’Ivoire, Patrick Achi, a présenté les principaux leviers à actionner pour un véritable rebond de l'économie ivoirienne. Le webzine CEO Afrique, qui a assisté à cet événement en format virtuel, a décrypté ce plan d’actions.




La Côte d’Ivoire a connu une longue période ininterrompue de croissance, portée par des élans de réformes structurelles profondes visant à améliorer son environnement des affaires et par un climat international dynamique. Mais le pays montre aujourd’hui des signes concrets d’essoufflement. La première économie d’Afrique de l'Ouest francophone a nettement ralenti en affichant une croissance de 1,8 % en 2020 contre 6,4 % l’année précédente, d’autant plus que l'on estime qu’environ 40 % de la population ivoirienne vivrait sous le seuil de pauvreté. Le chef du gouvernement ivoirien, Patrick Achi, qui est intervenu en tant que speaker par visioconférence depuis Abidjan, à l'occasion du Forum Afrique CIAN 2021, tient à relativiser cette contre-performance :


« [ ... ] Nous sortions d'une période de crise extrêmement difficile. En l'espace de quelques années, de 2012 jusqu’en 2019, la Côte d’Ivoire a enregistré un taux de croissance moyen de 8% par an et a surtout été capable, dans ce laps de temps, de multiplier par deux le PIB par habitant. On a également eu la possibilité de réduire le taux de pauvreté, de 55% à 39 %. Et le taux d'investissement a été multiplié par trois, passant de 8% à environ 23% [ ... ]. Il faut savoir que nous revenons de très loin. On a tendance à oublier qu’à la fin des années 2010, le pays a traversé une crise sans nom qui a engendré une mise à l'arrêt total de l'activité économique dans la ville d'Abidjan, avec une suspension complète des opérations de transport aérien et maritime. Personne n'aurait pu imaginer les progrès accomplis, réalisés par la Côte d’Ivoire en matière de développement quelques années plus tard, un niveau de performance qui a été salué par la communauté internationale ».


 

Lire aussi : Investir en Côte d'Ivoire : un pays dans les starting-blocks de l'émergence

 

La cause immédiate de ce ralentissement de la croissance est indéniablement reliée à la propagation de la pandémie de Covid-19. Mais cette mauvaise passe fait également ressortir des éléments beaucoup plus structurels.


Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
18 vues
© Copyright