top of page

Business au Bénin : secteurs & marchés porteurs pour développer son activité


Le Bénin offre un terreau fertile pour les investisseurs étrangers. Avec une croissance économique solide et des secteurs clés, cette destination business, résolument sur la voie de l’émergence, présente des opportunités d'investissement majeures, et le gouvernement béninois encourage activement l'industrialisation et l'amélioration des infrastructures pour attirer des investissements de qualité. Pourquoi et comment investir dans ces secteurs ? Cet article vous présente une analyse détaillée, en s'appuyant sur les avis éclairés d'un panel d'experts. Ces derniers sont intervenus lors d'un webinaire organisé le 22 mai dernier par la CCI Paris Île-de-France, intitulé "Vendre ou s'implanter au Bénin ou au Togo". Un événement auquel le webzine CEO Afrique a assisté en distanciel.


business bénin


« Mon premier conseil à tout investisseur est de venir explorer la nouvelle dynamique ainsi que la transformation structurelle et institutionnelle en cours au Bénin. Découvrez tout le potentiel que le Bénin révèle aujourd'hui. Explorez la beauté des réalisations et les opportunités permettant aux entreprises de se développer et de commercer avec les autres pays de la sous-région ». Cette déclaration, teintée d’un enthousiasme non dissimulé, prononcée par Camarou Bello, le Chef du département Partenariats Institutionnels et Économiques à la CCI-Bénin (Chambre de Commerce et d'Industrie du Bénin), est révélatrice du volontarisme affiché par les autorités béninoises pour opérer des changements profonds et constants dans la gouvernance économique. En effet, le Bénin s'est engagé dans une série de réformes réglementaires ambitieuses et un processus de modernisation des infrastructures, visant à améliorer l'environnement des affaires et à créer des opportunités d'investissements dans des secteurs clés de l'économie. « Le gouvernement béninois cherche à attirer des investisseurs étrangers qui contribueront activement à l'industrialisation du pays. L'objectif est de transformer le Bénin en bien plus qu'un simple marché d'exportation, en le positionnant comme un centre de production industrielle capable de créer de la valeur ajoutée sur place » ajoute Clara Varchon, attachée économique à la Direction générale du Trésor français.


Le contexte macroéconomique très positif du Bénin renforce cette dynamique. En 2023, la croissance économique a atteint 5,5 % et est prévue à 6,3 % en 2024, selon le Fonds Monétaire International (FMI). D’autre part, l'augmentation des dépenses publiques montre l'engagement du gouvernement à investir dans le développement de cet État d’Afrique de l’Ouest. Par ailleurs, avec une inflation relativement faible, les autorités ont su réduire les incertitudes économiques. Ajouté à cela, une prudente de la dette qui met en relief la crédibilité financière du pays et sa capacité à attirer des capitaux pour des investissements à long terme. « En 2023, les dépenses publiques du Bénin ont augmenté, atteignant 1000 milliards de francs CFA, soit environ 8 % du PIB. Comparé à ses voisins de la sous-région, le Bénin bénéficie d'une inflation très faible, s'établissant à 2,8 % en 2023 et prévue à légèrement augmenter à 3 % en 2024, selon le FMI. Cependant, certains secteurs ont connu une hausse significative des prix, notamment le carburant, car une grande partie des hydrocarbures est importée du Nigeria. La gestion de la dette du pays est excellente, évaluée à 53 % du PIB en 2023 et projetée à 54 % en 2024. En février dernier, le Bénin a levé 750 millions de dollars sur les marchés internationaux, dont une partie servira à reprofiler la dette et à obtenir des fonds supplémentaires, démontrant ainsi la bonne santé de l'économie béninoise » précise Clara Varchon.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

15 vues

Comentarios

No se pudieron cargar los comentarios
Parece que hubo un problema técnico. Intenta volver a conectarte o actualiza la página.
© Copyright
bottom of page