top of page

Business en République Démocratique du Congo : les secteurs et marchés porteurs pour développer son activité

Dernière mise à jour : 7 mai


Avec une multitude de secteurs porteurs et des marchés en plein essor dans ce pays d’Afrique centrale, les opportunités d'affaires abondent pour ceux qui sont prêts à saisir leur chance. Au cours d’un entretien, réalisé le 23 Avril dernier par le quotidien L'Opinion dans le cadre du Forum "Investir en Afrique 2024" — intitulé "Accompagner les nouvelles dynamiques", co-organisé par le CIAN (Conseil français des Investisseurs en Afrique) et L'Opinion — , Anthony Nkinzo Kamole, directeur Général de l'Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), offre un aperçu détaillé les tendances clés, les faits saillants économiques et les opportunités d'investissement en République Démocratique du Congo. De même, lors d’un atelier ayant pour titre "La RDC dans le contexte de la ZLECAF : intégration régionale et opportunités d'investissement dans les zones économiques spéciales et le développement des chaines de valeur des minéraux critiques", un panel d’experts a exploré les dynamiques actuelles du paysage économique congolais et les possibilités qui s'offrent aux investisseurs internationaux. Deux événements auxquels le webzine CEO Afrique a assisté en distanciel.


Business République Démocratique du Congo

La République Démocratique du Congo offre une pléthore d'opportunités d'investissement dans des secteurs porteurs, propulsée par une croissance économique dynamique et des priorités de développement gouvernementales bien définies. En effet, après avoir atteint un sommet de 8,9 % en 2022, la croissance du PIB réel en RD Congo est restée solide à 7,8 % en 2023, selon les données chiffrées de la Banque mondiale. Cette performance a été soutenue par un secteur minier en plein essor, enregistrant une croissance de 15,4 % et contribuant à environ 70 % de la croissance économique globale en 2023. Pour l'année 2024, les prévisions indiquent une modération de la croissance du PIB à 6 %, avec une stabilisation attendue autour de 5,8 % sur la période 2025-2026. Cette perspective est principalement tirée par la vigueur persistante du secteur minier, qui demeure un pilier essentiel de l'économie congolaise. En parallèle, le Plan National Stratégique de Développement (PNSD) 2024-2028 met en lumière les secteurs jugés prioritaires par le gouvernement. Ces secteurs stratégiques, identifiés comme des moteurs clés de la croissance et du développement économique, offrent des opportunités d'investissement attractives pour les entrepreneurs et les investisseurs intéressés par le marché congolais. « Le moment est venu d'investir dès à présent et de saisir les opportunités offertes par la République Démocratique du Congo » a martelé Anthony Nkinzo Kamole, directeur Général de l'ANAPI (Agence Nationale pour la Promotion des Investissements) de la RD Congo.


 
 


Romain Deniel, administrateur Gérant de la Société d'Investissement et de Développement Industriel du Congo (SIDIC/ARISE) pousse l’analyse beaucoup plus loin : « Lorsqu’on examine les indicateurs de croissance, on constate que dans les années à venir, la République Démocratique du Congo a le potentiel d'atteindre une croissance à deux chiffres, ce qui en ferait l'un des pays à la croissance la plus rapide sur le continent. Avec une population de 100 millions d'habitants, dont 20 millions de consommateurs rien qu'à Kinshasa, la RDC possède un marché intérieur immense et dynamique. Tous ces éléments combinés renforcent notre conviction que, sur le long terme, la RDC est un pays attrayant pour les investisseurs ».


Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
© Copyright
bottom of page