top of page

Secteurs et marchés porteurs en Côte d’Ivoire : les tendances les plus prometteuses

Dernière mise à jour : 27 janv.


La Côte d'Ivoire se profile comme un acteur clé en Afrique de l'Ouest, captant l'intérêt des investisseurs étrangers. L'une des préoccupations principales de ces derniers réside dans l'identification des secteurs à fort potentiel de rendement, à la fois à court et à moyen terme. La dynamique économique étant constamment en évolution, la question cruciale demeure : quels secteurs façonneront l'année 2024 sur le front des opportunités d'investissement ? Les éclairages pertinents d'experts, partagés lors du webinaire intitulé "Point d'Actualité : Faut-il s’intéresser au marché ivoirien en 2024 ?", organisé le 1er Décembre par le Comité d'Échanges Afrique-France (CEAF) — une entité créée par la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris - Île-de-France (CCI Paris Île-de-France) — explorent les tendances transformantes de l’économie ivoirienne, offrant un aperçu éclairant pour les investisseurs avertis. Un événement auquel le webzine CEO Afrique a assisté en distanciel.


Secteurs porteurs en Côte d'Ivoire

Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire


C'est sans doute un lieu commun d'écrire que l'économie ivoirienne demeure dynamique. La Côte d'Ivoire se démarque en effet par la robustesse de ses fondements économiques, conjuguée à des taux de croissance exceptionnels enregistrés au fil des dernières années. Ce qu’atteste Amaury Pourkier, directeur général de la Chambre de Commerce et d'Industrie France-Côte d'Ivoire (CCIFCI) : « Pendant les 6 ou 7 dernières années, les taux de croissance ont régulièrement dépassé les 7% . Même durant la période marquée par la pandémie en 2020, a croissance est demeurée positive, atteignant les 2% » .


Cette stabilité fournit le socle sur lequel reposent de vastes opportunités au sein de divers secteurs qui se caractérisent par une croissance économique remarquable et une demande constante des consommateurs. Dans ce contexte, investir dans ces secteurs dynamiques ouvre de nouvelles perspectives économiques prometteuses.


Parmi les principaux domaines d’activité à privilégier, figurent les infrastructures de transport, vitales pour la connectivité nationale. La Côte d'Ivoire se positionne comme un chantier en plein essor. « Les opportunités prédominantes se présentent avant tout dans le cadre de projets de développement urbain, englobant la construction de ponts, de routes, ainsi que le vaste projet de métro d'Abidjan » précise Jean César Lammert, directeur du bureau Business France pour l’Afrique de l’Ouest. Le projet phare qui capte l'attention est donc le métro d'Abidjan, symbole d'une collaboration fructueuse entre la Côte d'Ivoire, la France, et la Corée du Sud. Alors que les travaux de génie civil ont déjà commencé, ce métro compte apporter une réponse à des embouteillages endémiques qui, selon les estimations, coûtent à la ville environ trois points de son produit intérieur brut (PIB). Cette initiative vise non seulement à fluidifier la circulation, mais elle va permettre également de libérer le potentiel économique entravé par les goulets d'étranglement routiers.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
© Copyright
bottom of page