Pays émergents & "marchés frontières" : quelles différences ?

Dernière mise à jour : il y a 16 heures


Pour un néophyte, pas facilement de faire le distinguo entre un pays émergent et "un "marché frontière", selon que ces termes soient employés sous un angle macroéconomique ou bien dans un contexte purement financier. Il convient toutefois de différencier ces deux catégories, où la croissance économique a attiré l'attention de nombreux nouveaux venus dans le monde des affaires.

Comment définit-on un pays émergent ? Qu’est ce qu’un marché frontière ? Que reflète réellement le poids des pays en développement dans l’économie mondiale ? Où se situe concrètement l’Afrique dans tous ces schémas ? S'exprimant dans les colonnes du webzine CEO Afrique, Jean-Joseph Boillot, conseiller à l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS), spécialiste des grandes économies émergentes, et Jacques Leroueil, analyste financier, spécialiste des marchés émergents, ont apporté leur éclairage respectif sur ce sujet.



S’il est courant de parler d’un pays en développement au sens large, il existe pourtant plusieurs grandes classifications, dont celles des pays émergents et des "marchés frontières", deux locutions qui ont souvent utilisées de manière interchangeable, à mauvaise escient, mais ne désignent pas exactement la même chose.


Qu’est ce qu’un pays émergent ?


Bien entendu, chacun de nous peut se faire une idée de ce qu’est un pays émergent, qui évoque d’ailleurs une notion proche de celle véhiculée par le terme émergence : une apparition soudaine d’une chose, d’un événement, d’un phénomène naissant, qui se détache d’un milieu (où il était profondément enraciné ou enfoui) par rapport à tous les autres. Donc, par extension, un pays émergent est un État doté d’une économie à forte croissance qui est en train de poursuivre son processus d'industrialisation, tout en amorçant une transition progressive vers le statut de pays possédant une économie pleinement développée.


« Au sens macro-économique du terme, le phénomène de convergence des pays émergents est défini par leur rattrapage vis-à-vis des pays industriels, au niveau du PIB par tête et de l’indice de développement. Ce phénomène de convergence s’inscrit dans la durée » précise Jean-Joseph Boillot, conseiller à l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS), spécialiste des grandes économies émergentes.


Jacques Leroueil, analyste financier, spécialiste des marchés émergents, estime pour sa part que « le qualificatif "d’émergent" inclut des pays relativement avancés, disposant de marchés financiers sophistiqués, à l’instar du Chili, de l’Afrique du Sud ou du Brésil [ ... ] ».


Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
125 vues
© Copyright