top of page

L’Afrique, une terre d’entrepreneurs

Dernière mise à jour : il y a 4 jours

Qui a dit que diriger une société n’est pas dans l’ADN des Africains ? La création d’entreprises connait une embellie sur le continent : BTP, Finance, TIC, Education, Santé, Agrobusiness etc… : La liste des secteurs dans lesquels les porteurs de projet brillent est longue et les écosystèmes entrepreneuriaux pourraient être beaucoup performants, à condition que les Etats mettent en œuvre des politiques publiques incitatives. Alors oui, les entrepreneurs africains ont plus que jamais une carte à jouer dans la partie. À Aix-en-Provence, le Sommet Emerging Valley leur fait la part belle en terme de visibilité.



Le Mercredi 4 Décembre 2019, l’African Tech faisait sa rentrée à Emerging Valley, le Sommet dédié à l’innovation africaine, qui s’est déroulé à Aix-en-Provence, au sein de " TheCamp " Avec entre autres plusieurs startups en invités d’honneur : "Lifiled" qui permet d’assurer une connexion Internet haut débit via la lumière ; le laboratoire d’analyse numérique " ClinicPlant ", le carnet de santé numérique "Pass Santé Mousso", la plateforme edtech "Sghartoon’ qui aide les enfants à surmonter leur dyslexie et améliorer leur parcours scolaire etc … toutes ces pépites, qui feront sans doute l’économie africaine de demain, témoignent de la vitalité des start-up qui se multiplient dans tous les secteurs d’activité.


« La créativité, l’Afrique n’en manque pas » s’enthousiasme Mariya Gabriel, commissaire européen à l’Economie et à la société numérique.


Depuis quelques années, de jeunes entrepreneurs prometteurs, innovateurs brillants et ingénieurs hyperqualifiés font sensation dans les salons, les expositions et, surtout, dans les concours à la création d’entreprise . En effet, de nombreux porteurs de projet – Nigérians, Égyptiens, Camerounais, Rwandais, Tunisiens, Ivoiriens, Kényans, Marocains ou Sénégalais, etc … – se bousculent au portillon de compétitions telles que ‘ Africa Netpreneur Prize’ , le Programme TEEP ( Tony Elumelu Entrepreneurship Program ou Anzisha Prize, afin de récolter des aides financières substantielles, mais aussi de se frotter en permanence aux concurrents et aux marchés. Ces concours peuvent servir de baromètres afin de mesurer l’intérêt des Africains pour la création d’entreprise, un engouement à mettre en grande partie à l’actif des opportunités d’investissement que recèle le continent : La FinTech au Kenya, le secteur du luxe au Nigeria, les infrastructures de BTP en Egypte, l’Agrobusiness en Côte d’Ivoire etc …


Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

232 vues

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
© Copyright
bottom of page