Africaworks, champion africain des espaces de travail alternatifs en 2022

Dernière mise à jour : 30 sept.


AfricaWorks, leader des espaces de coworking et de bureaux partagés en Afrique, a été sacré "Meilleure Entreprise de Coworking en Afrique".


Crédit photo : ©AfricaWorks



22 Septembre 2022Nouveau succès pour l’espace de coworking AfricaWorks qui accède aux grands honneurs, en étant le meilleur établissement sur le continent africain dans son domaine. La structure, qui était déjà sacrée "Meilleure Entreprise de Coworking en Afrique" l’année dernière, a conservé cette distinction lors de la 6ème édition de l’Annual African Property Investment à Johannesburg, représentant une récompense méritoire aux efforts qu'elle déploie visant à faire installer durablement le coworking dans le paysage africain de l'immobilier de bureaux.


Grégoire Schwebig, fondateur et PDG d’AfricaWorks n'a pas caché pas son enthousiasme : « Nous remercions nos centaines de membres, présents partout sur le continent, pour avoir cru en notre vision et faire partie de cette magnifique aventure. Nous ambitionnons de nous étendre encore en Afrique et de diversifier notre présence géographique dans quelques mois si tout se passe bien. Nous allons également nouer des partenariats stratégiques afin d’offrir le meilleur produit à nos membres ».


Fatou Tanor Dieng, directrice Régionale Afrique Francophone d’AfricaWorks , se félicite également de cette reconnaissance : « Nous sommes honorés de recevoir ce prix pour la seconde année d’affilée. C’est la preuve d’un travail d’équipe solide et qui croit en une vision commune. AfricaWorks affiche un dynamisme rassurant sur l’Afrique francophone, et d’ailleurs l’ouverture récente de notre 3e espace à Abidjan le confirme ».


Crédit photo : ©AfricaWorks

Espaces partagés, bureaux privés clé en main, salles de réunion flexibles ... AfricaWorks multiple donc les concepts immobiliers afin de répondre aux besoins des patrons de start-up, salariés de PME, jeunes créateurs qui souhaitent faire mûrir leur projet ou autres travailleurs indépendants à la recherche de flexibilité et de durées courtes, ces derniers parvenant ainsi à réaliser des économies substantielles par rapport aux coûts relativement "exorbitants" qu'occasionnerait la location d’un bureau classique. Mais cet engouement touche aussi les grands groupes : l’établissement s'enorgueillit notamment d'avoir séduit des multinationales L’Oréal, IBM, Universal Music Group, Keolis ou Volkswagen, pour ne citer que quelques exemples des cabinet de conseil, agences digitales et fonds d’investissement, ainsi que des start-up à très forte croissance, à l’instar de PayStack (Stripe), Glovo App, MFS Africa, Moove Africa ou Djamo).


 

Article connexe: Start-up : la scène tech africaine, dans les starting-blocks pour faire émerger des "licornes"

 

Un premier à Abidjan dès le mois d'Août 2019, puis un deuxième à Cape Town, ensuite un troisième à Nairobi, quinze espaces de bureaux partagés à terme, ouverts ou en cours d’ouverture à travers 8 villes (incluant Accra, Dakar, Lagos, Dar es Salaam et Lusaka) etc... Gregoire Schwebig voit déjà grand, même très grand ! Surfant sur la fièvre entrepreneuriale qui gagne les quatre coins du continent, ce diplômé de l’ESSEC a su positionner son groupe en tant qu’acteur premier plan dans le paysage des tiers-lieux collaboratifs avec l'idée de s’implanter dans les destinations d’affaires les plus prisées du moment, une démarche panafricaine et une stratégie payante qui valident son engagement de poursuivre une politique de croissance et de conquête de parts de marché, se traduisant par l’ouverture, d’ici l’horizon 2025, d’une centaine d’espaces de bureaux partagés dans vingt-cinq villes d’Afrique.


 
 


 

Tags :


actualité économique africaine , actualité africaine , pays émergents ,


74 vues
© Copyright