Quelles solutions apportent les start-up dans les écosystèmes Tech d'Afrique ?

Dernière mise à jour : 12 nov.

Des télécoms au secteur spatial, en passant par les transports ou la sécurité etc ... La Tech s'invite dans tous les secteurs, avec l'idée de sécuriser, de faciliter, voire d’améliorer le quotidien, et offre des perspectives de croissance à long terme pour les start-up qui souhaitent conquérir des marchés sur le continent africain.

Dans le cadre d’un webinaire intitulé " Développement de nouvelles activités en Afrique ? : Comment la Tech peut aider les territoires ", co-organisé le 23 Juin 2020 par "Systematic Paris-Region", la "French Tech Paris-Saclay" et la "Team France Export", une équipe d’intervenants composée de Christelle Astorg-Lépine (Cheffe de projet de "Connect by CNES"), Jean Koïvogui (fondateur de Nexafrika), Xavier Beloso (directeur Services Clients de Luceor), Philippe Llau (Eutelsat Communications), Innocent Ndry (chargé d’affaires export chez Business France) et Patrick Kouassi (CEO des filiales "Smile" Côte d’Ivoire & Burkina Faso), a présenté les principales tendances technologiques qui occupent actuellement le devant de la scène en Afrique.

Le webzine "CEO Afrique", qui a visionné l'e-conférence, en a tiré les extraits les plus significatifs.



Si les les États-Unis, l’Europe et l’Asie maintiennent leur leadership en matière d'innovation, les pays émergents et les marchés " frontières " d’Afrique, caractérisés par leur croissance globale forte, ne peuvent plus être ignorés. Avec cette avalanche de technologies qui ne cessent de voir le jour ou d’évoluer, le moment est venu de voler de ses propres ailes et d’identifier des niches ou des marchés accessibles à ses offres sur le continent. D’autant plus que les acteurs du capital-risque ont multiplié les investissements dans les start-up du numérique à un niveau historiquement élevé, signe du dynamisme du secteur.


 

Lire aussi : La révolution numérique met l'Afrique en ébullition

 

« Les start-up en Afrique ont récolté un peu plus de 2 milliards de dollars en 2019, souligne Innoncent Ndry, chargé d’affaires export chez Business France, se basant sur un rapport publié par le fonds d’investissement Partech. Le Nigeria, le Kenya, l’Egypte et l’Afrique du Sud ont drainé à eux seuls 85 % de ces financements issus du capital-risque. [ ... ]. Parallèlement, les nouveaux acteurs de cet écosystème sont plutôt localisés dans les Etats francophones d’Afrique de l’Ouest, dont la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Le pays de la Teranga mène le bal avec environ 22 millions de dollars qui ont été levées par les start-up locales » .


Les écosystèmes tech les plus dynamiques sont donc concentrés essentiellement dans la sphère anglophone, notamment au Nigéria, en Afrique de l’Est et en Afrique australe, auxquels s’ajoute l'Égypte, des hubs qui bénéficient d’une forte culture entrepreneuriale.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
43 vues
© Copyright