Ressources Humaines : Comment valoriser au mieux le potentiel des jeunes talents en Afrique ?

Dernière mise à jour : 27 juil.


En misant davantage sur ses atouts plutôt que sur les diplômes, chacun a la possibilité de s'insérer plus facilement sur le marché du travail en Afrique. "Quelle stratégie pour le développement des talents africains ?" : Tel a été le thème de la table ronde organisée le 6 Octobre dernier par Business France — dans le cadre de l’événement Ambition Africa 2021 — , un sujet décrypté à travers les témoignages d’un panel composé de chefs d’entreprises, de cadres dirigeants et d’experts.



« [ ... ] La plupart des fondateurs des plus grosses sociétés mondiales, à l’instar de Facebook, Google ou Microsoft, ont eu à quitter de façon anticipée les bancs de l’université pour se lancer dans l’entrepreneuriat et ont réussi à se forger le destin dont ils rêvaient ».


Ces mots, prononcés par Roslane Bencharif, vice-président, GAAN (Groupement Algérien des Acteurs du Numérique), s'inscrivent dans le droit fil conducteur de la table ronde consacré à la gestion des talents en Afrique, animée par Léocadie Ebakissé, fondatrice & CEO de Talents Awake.


En effet, si un bon nombre de dirigeants, managers et employés aux parcours atypiques, aux États-Unis, en Europe ou en Asie, ont réussi à acquérir au fil du temps une légitimité plus qu’attendue et une respectabilité certaine dans leur milieu professionnel, nul ne peut s’empêcher de penser que toute personne vivant sur le continent africain — surdiplômés ou autodidactes — peuvent espérer suivre le même cheminement de carrière, en misant sur leurs qualités et leurs aptitudes, tout en sachant pallier leurs points faibles.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
© Copyright