top of page

Secteurs porteurs au Cameroun : Quelles sont les opportunités d’investissement les plus lucratives ?

Dernière mise à jour : 30 déc. 2023


Lors d’une interview réalisée dans le cadre du dernier Forum Afrique intitulé "Business avec l'Afrique : L'heure du New Deal" — co-organisé par le CIAN (Conseil français des Investisseurs en Afrique) et le quotidien L’Opinion — , Achille Bassilekin III, ministre des PME, de l’économie sociale et de l’artisanat du Cameroun a encouragé les investisseurs à saisir les opportunités d'investissement dans les secteurs jugés prioritaires par le gouvernement qu'il représente. Un événement auquel le webzine CEO Afrique a assisté en distanciel.




Lors d’une interview qui s’est tenue le 18 Avril dernier devant un public attentif réuni dans l'amphithéâtre du Novotel Paris Centre Tour Eiffel, le ministre camerounais des PME, de l’économie sociale et de l’artisanat, Achille Bassilekin III, a souligné avec conviction l'importance des secteurs porteurs identifiés comme des moteurs clés du développement économique de son pays. Il a profité de cette occasion pour mettre en relief le contexte macroéconomique dans lequel le Cameroun évolue.


« Aujourd'hui, l'économie camerounaise se porte mieux. Cette résilience dont elle a fait preuve, malgré les crises qui ont touché notre pays, constitue un élément positif qui témoigne de notre capacité à faire face aux défis. Dès juin 2020, le gouvernement a mis en place un plan de résilience économique et sociale, ce qui a permis de maintenir la stabilité de notre croissance et d'atténuer les effets de la pandémie de COVID-19 grâce à la mise en œuvre de dispositifs de filets sociaux. Face à la crise russo-ukrainienne, nous avons pris un virage radical. Le gouvernement a apporté un soutien important aux PME et aux petites et moyennes industries grâce à des subventions conséquentes. Cela a renforcé la production locale et soutenu l'offre sur le marché. Dans ce contexte, il est important de souligner que nous avons réussi à contenir l'inflation, qui est restée en dessous de 3%. Au cours des 20 dernières années, la croissance économique du Cameroun a oscillé entre 4% et 5%, ce qui offre une perspective radieuse pour l'avenir » détaille t-il.


Le pays des Lions Indomptables ambitionne donc de se positionner comme l'une des destinations les plus attractives pour les investisseurs en quête de nouvelles opportunités sur le continent africain et offre un large éventail de secteurs porteurs propices à la croissance et à la rentabilité, au premier rang duquel l’Agriculture. Le Cameroun dispose en effet de terres fertiles et d'un climat favorable à la production de cultures variées et prometteuses, parmi lesquelles, le cacao, le café, le blé, le niébé, le maïs ou les bananes plantains — pour n'en citer que quelques-unes — qui présentent des perspectives de croissance et de rentabilité pour les investisseurs intéressés par le secteur agro-industriel. En soutenant le développement de ces filières, le Cameroun peut renforcer sa sécurité alimentaire, stimuler l'économie rurale et contribuer à la création d'emplois. Parallèlement, la réalisation d'investissements beaucoup plus accrus dans des techniques de production innovantes telles que des systèmes d'irrigation goutte-à-goutte, les serres agricoles, l'agriculture de précision, l'utilisation de drones pour la surveillance des cultures, ou encore l'automatisation des opérations agricoles, permettrait d'optimiser les rendements et de maximiser la production et transformer véritablement le secteur. De surcroît, l'utilisation d'engrais de qualité et de produits phytosanitaires efficaces peut contribuer à améliorer la santé des cultures et à prévenir les maladies, ce qui représente une autre opportunité pour les investisseurs.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
253 vues
© Copyright
bottom of page