Entreprendre : 5 règles d’or pour lancer & développer au mieux son business

Dernière mise à jour : 27 juil.


Monter sa propre affaire ne dispense pas d’une réflexion approfondie sur son projet. C’est cette approche, dictée par le bon sens, qu’ont préconisé Étienne Krieger (entrepreneur & professeur Affilié à HEC Paris) et Christopher Hogg (dirigeant du groupe de textile Lurex & professeur affilié à HEC Paris) lors du webinaire intitulé " L'Art d'Entreprendre ", organisé le 23 Juin dernier par HEC Paris dans le cadre du programme "Global Executive Master in Management", un événement en ligne auquel le webzine CEO Afrique a pu également assister.




Tout abandonner pour créer sa société ? Avant de se lancer à corps perdu dans une aventure entrepreneuriale qui émanerait davantage d’une décision prise sur un coup de tête que du résultat d'un choix mûrement réfléchi, l’idéal est dresser la liste de ses points forts, ses faiblesses et les enseignements que l'on a tirés pour mieux peaufiner la stratégie de développement de son projet. En règle générale, la ténacité, l'exigence de qualité, l’expérience, le goût du risque et la capacité à absorber sont fréquemment cités parmi les qualités personnelles jugées indispensables pour réussir son projet de création. Mais il est tout autant important de prévoir un filet de sécurité en cas de mauvaise surprise, soit en conservant son emploi salarié ou en se faisant aider financièrement par l'un de ses proches, à moins qu’il faille utiliser sa réserve d’épargne.


« La prise de risque est réelle. Il appartient à l’entrepreneur de ne pas se mettre dans des situations où, en cas d’échec, il serait déclaré en faillite personnelle. Il est donc important de définir son seuil de risque personnel et professionnel, prévient Étienne Krieger. Et de poursuivre : Un dirigeant doit faire preuve d’endurance, avoir une grande résistance au stress, posséder des compétences de base en management, témoigner des grandes capacités de négociation, que ce soit avec ses associés ou des acteurs de l’environnement dans lequel son entreprise évolue, développer son aptitude au leadership etc... Ce sont des choses qui s’apprennent, qui se travaillent, qui s’optimisent » .


 

Lire aussi : Devenir entrepreneur : 45 questions pour vous découvrir

 

Clarifier ses motivations profondes


Le fait pour un porteur de projet de viser des objectifs distincts amène indéniablement à élaborer des stratégies et des tactiques différentes, d'où la nécessité absolue, dans le cadre de projets de création d'entreprise à plusieurs associés, de s’assurer d’avoir des motivations et objectifs identiques avant de véritablement s'engager ensemble.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
90 vues
© Copyright