top of page

Due diligence en Afrique : les meilleures pratiques pour garantir le succès de vos investissements

Dernière mise à jour : 22 mai


Les due diligences sont devenues des éléments clés dans la prise de décision des investisseurs qui souhaitent s’implanter sur le continent, permettant à ces derniers d’obtenir une vue d'ensemble des entreprises-cibles, y compris leur historique, leur marché, leurs finances, leur structure organisationnelle, leurs risques et opportunités. En effet, l'Afrique connaît une croissance économique rapide et offre de nombreuses opportunités d'investissement. Cependant, les insuffisances constatées en matière de transparence et la complexité des réglementations locales peuvent constituer des défis majeurs pour effectuer par exemple des partenariats ou procéder à des opérations de joint-ventures et de fusions-acquisitions. "Les due diligences en Afrique : un outil de performance économique et de gestion des risques" : Tel a été l’intitulé de l’atelier organisé le 9 Février dernier par la Commission "Éthique et Conformité" du CIAN (Conseil français des investisseurs en Afrique), au cours duquel un panel d’experts composé de juristes et de spécialistes de l’intelligence économique a apporté leurs points de vue. Un événement auquel le webzine CEO Afrique a assisté en distanciel.



« Au cours des dernières années, la tendance en Afrique a été que les investisseurs étrangers ont été les principaux acteurs à prendre des risques en investissant sur le continent. Cependant, cette dynamique a changé. Aujourd'hui, l'Afrique elle-même cherche également à se protéger contre les risques. Elle souhaite connaître ses partenaires, ses investisseurs, etc. On sait qu'il y a une forte concurrence entre les nations pour investir dans cette région du monde. Les investisseurs, qu'ils soient des gouvernements, des entrepreneurs ou des investisseurs privés, qui se précipitent pour y investir, cherchent également à savoir avec qui ils s'associent et avec qui ils travaillent ». Cette observation, formulée par Zine Ben Yahmed , Senior Advisor Africa au sein du département "Forensic Investigations & Intelligence" chez KROLL — leader mondial en Intelligence économique, gestion de risques et compliance — souligne l'importance croissante de la due diligence en Afrique, eu égard à cette évolution, afin d'assurer la réussite des investissements dans cette partie du monde.


En effet, le processus de due diligence implique une analyse rigoureuse de toutes les informations disponibles sur les entreprises cibles, en l’occurrence les partenaires locaux, y compris leurs finances, leurs opérations, leurs relations avec les parties prenantes et les risques associés à l'investissement. En ce qui concerne le cas spécifique des investissements en Afrique, il est vrai que cela peut présenter des défis particuliers en raison de la complexité des réglementations, des risques politiques et économiques, des barrières culturelles et des infrastructures parfois limitées en nombre. Il est donc important de mener une due diligence approfondie pour évaluer ces risques potentiels et prendre des décisions éclairées en matière d'investissement.


À cet égard, Pierre Laporte, président de la Commission Éthique & Conformité du CIAN (Conseil français des investisseurs en Afrique), a commencé son exposé par une anecdote au sujet de sa première opération de joint-venture pour le compte d'un grand groupe américain, dont il était le directeur juridique de la filiale Europe Afrique, qui avait décidé à l’époque de s’associer avec une société sud-africaine spécialisée dans la distribution de matériel d'imagerie médicale, considérée comme le leader de son secteur en Afrique du Sud : « J’avais suggéré qu'il serait peut-être judicieux de procéder à une due diligence approfondie de cette entreprise. Le PDG m'avait répondu qu’il les connaissait très bien depuis des années et qu’il n'est pas nécessaire de faire une due diligence ; il m’avait assuré que l’on pouvait procéder à l’opération les yeux fermés. Malheureusement, dix-huit mois plus tard, cette entreprise avait fait faillite de manière frauduleuse, en présentant entre autres de faux bilans, ce qui avait entraîné la faillite de notre joint-venture, car nous avions opté pour la forme juridique d'un partenariat à responsabilité limitée. C'est le genre de situation absurde dans laquelle beaucoup de personnes s'engagent parfois [ ... ]. Aujourd'hui, ce que nous voulons illustrer, c'est que les due diligences, sous toutes leurs formes, sont des outils essentiels pour réussir dans le développement des affaires. C'est grâce à ces outils que l'on peut développer son entreprise en toute sécurité, ou du moins en minimisant le risque ».


Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

Comentarios

No se pudieron cargar los comentarios
Parece que hubo un problema técnico. Intenta volver a conectarte o actualiza la página.
© Copyright
bottom of page