• Harley McKenson-Kenguéléwa

Maroc : 7 propositions chocs pour concilier prospérité économique et inclusion sociale

Mis à jour : mai 17


PME & start-up, compétitivité, numérique, appels d’offres, finances publiques, pouvoir d’achat, marché du travail … Début février 2020 au quartier d'affaires de Paris La Défense, l’association "Forum Horizons Maroc" a interrogé des experts économiques, représentants du secteur financier et acteurs institutionnels sur les moyens de refondre en profondeur l'économie marocaine . Le site d’information "CEO Afrique", présent à ce forum, a scruté à la loupe leurs propositions en matière de développement économique et social.



« Il semble qu'il y ait unanimité pour reconnaître que le Maroc ne va pas si bien que cela [ ... ] ». Tels ont été les mots prononcés sans ambages par le député marocain Omar Balafrej, en ouverture de la 24ème édition de Forum Horizons Maroc (FHM) qui s’est tenue le 2 Février 2020 dans l'espace Grande Arche de la Défense, près de Paris. Peu importe les orientations politiques ou idéologiques ; la liste de ce qu'il est possible de faire pour soutenir une croissance économique inclusive est sans fin. Dans le cadre de cet événement, des acteurs majeurs de la vie publique, grands décideurs et experts ont formulé un ensemble de recommandations d'actions visant à favoriser le progrès économique et social ainsi qu'un niveau d'emploi élevé. Le webzine " CEO Afrique " a revu en détails 7 points clés de ces ambitieuses idées susceptibles d’inventer le Maroc de demain .


ÉCONOMIE

_________________


Redéfinir les missions du Ministère de l’Économie et des Finances




Eu égard aux immenses défis que doit relever le Maroc, le docteur en sciences économiques, Tarik El Malki, s’interroge sur les objectifs, les valeurs et les priorités en matière de progrès et en profite pour pour réviser la notion de " modèle de développement " .


« Un modèle de développement se caractérise par la capacité d’un pays à définir une vision, à se projeter dans l’avenir. C’est un dessein collectif basé sur un référentiel culturel commun, axé sur un ensemble de valeurs qui interpellent également sur la nécessité de mettre en place un certain nombre de ruptures . Ce modèle de développement est multi-composite, englobant les aspects politique, institutionnel, économique, culturel, sociétal, voire religieux, tenant compte de la capacité à les implémenter, les évaluer et, surtout, à demander des comptes à travers une bonne gouvernance et la reddition de compte » .