top of page

Le Nouveau Visage du Consommateur Ivoirien

Dernière mise à jour : 8 mai


Témoin de la renaissance économique de la Côte d'Ivoire, ce consommateur évolue avec une vivacité saisissante. Au cœur de cette transformation se trouve une classe moyenne grandissante, dont les besoins, les désirs et les attentes redessinent le paysage commercial. Lors de la 2ème édition du "Forum Côte d'Ivoire" — organisé par Business France — , un panel d’experts composé de spécialistes du marché ivoirien, a décrypté le portrait-robot du consommateur ivoirien et dévoiler les perspectives riches en opportunités pour la grande distribution, des marques locales aux géants internationaux ; un événement auquel le webzine CEO Afrique a assisté en distanciel. Dans cet univers en pleine mutation, l'essor de la classe moyenne se révèle comme un pivot incontournable, offrant une vision claire de la dynamique économique de la Côte d'Ivoire.


Le Nouveau Visage du Consommateur Ivoirien

Alors que le pays s'érige comme une force économique régionale, le consommateur ivoirien se métamorphose en symbiose avec cette nouvelle ère. L'ascension de la classe moyenne agit comme un catalyseur, remodelant la manière dont les Ivoiriens perçoivent et accèdent aux biens et services.


La transformation économique et des tendances de consommation redessinent la Côte d'Ivoire en un hub dynamique pour les affaires et l'épanouissement individuel. Les chiffres ne racontent qu'une partie de cette histoire, c'est la quête d'une vie améliorée qui impulse ce changement profond. Le PIB par habitant en Côte d'Ivoire, évalué à environ 2400 dollars en 2022 selon les données de la Banque mondiale, émerge comme une force en constante évolution. Les prévisions ambitieuses annoncent une projection de 5000 dollars par habitant, une ascension qui reflète le potentiel d'une économie en plein essor. « Le pays aspire, en tout cas, à passer le cap la catégorie supérieure des pays à revenu intermédiaire d'ici 2030. Une stratégie clairement définie et une feuille de route concrète » insiste Daniel Gallissaires, Chef du service économique régional d’Abidjan, à la Direction Générale du Trésor français. Cette croissance substantielle est le fruit d'une variété d'efforts, allant des investissements judicieux à l'innovation stratégique. Les ventes au détail, une pièce maîtresse du puzzle économique, frappent également fort avec des ventes d'environ 12 milliards de dollars.


Certes, l'ombre du secteur informel persiste avec une part de près de 85 % dans le domaine de la distribution. Cela souligne l'importance de formaliser davantage cette sphère économique, tout en exploitant son potentiel économique et en garantissant une protection adéquate pour les travailleurs. Toutefois, force est de reconnaître que la Côte d'Ivoire marche résolument vers une économie mieux structurée et mieux réglementée, prête à optimiser son potentiel de croissance.


Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
© Copyright
bottom of page