Financer son projet de création d'entreprise en Afrique 

Il est totalement inenvisageable, pour un chef d’entreprise, de se passer d’un banquier, d’un fonds d’investissement ou d’un business angel. Les premières années suivant le lancement d’une activité peuvent s'avérer désastreuses (chiffre d'affaires en deçà des prévisions escomptées, absence de bénéfice, sous-estimation du besoin en fonds de roulement etc...). 

 

Durant ce premier cycle de la vie d’une entreprise, avoir recours à des établissements financiers ou à des investisseurs en capital paraît, aux yeux des créateurs plus que jamais indispensable. D’où l’intérêt de cultiver d'entrée de jeu une relation durable  et mutuellement avantageuse avec différents types de partenaires financiers tout en connaissant leur mécanisme d'intervention, de telle sorte à instaurer une confiance réciproque et de se positionner comme un patron crédible et respecté. Ce travail relationnel intensif dès le début peut s’avérer payant, surtout lorsque, le moment venu, les banques ou investisseurs soient en mesure de jouer le jeu en cas de problème de trésorerie.

© Copyright