• Harley McKenson-Kenguéléwa

La Tunisie, laboratoire d'innovation technologique aux portes de l’Afrique

Mis à jour : mai 17

La Tunisie s’est érigée comme un véritable pôle d'innovation, propice aux expérimentations des start-up locales et servant de rampe de lancement pour les jeunes entreprises qui envisagent de se développer dans le reste de l’Afrique. Afin de renforcer cette position, les pouvoirs publics et acteurs du secteur privé intensifient leurs actions en faveur d’un écosystème plus solide et diversifié qui compte déjà un bon nombre de pépites prometteuses misant sur la position géographique stratégique de la Tunisie, véritable tremplin vers les autres marchés du continent.


« La Tunisie, centre de service numérique pour l’Afrique » : Tel a été le thème du webinaire, organisé par "Smart Tunisia" et modéré par Mr Serge Degallaix, qui s’est tenu le 30 juin dernier. En plus d’en avoir tiré les éléments les plus significatifs, le webzine "CEO Afrique", qui a visionné cette e-conférence, en a profité pour faire un état des lieux complet de l’écosystème Tech tunisien.




5ème au classement des meilleurs écosystèmes startup d’Afrique en 2020 d’après le centre de recherche StartupBlink, 3ème pays le plus innovant sur le continent selon le "Bloomberg Innovation Index" au cours de cette année, lauréat de ce même palmarès établi par le magazine américain en 2018 etc.... Voila un pays qui mériterait d’attirer davantage la lumière, alors qu’il se développe dans une relative discrétion. La Tunisie détient des brassées de lauriers à faire pâlir d’autres États d’Afrique. De l’AgriTech à la FinTech, en passant par la MedTech, des startups telles qu'Ezzayra, PayPos ou Medilsys peuvent jouer fièrement un rôle solide de porte-étendard de la haute technologie tunisienne.


Autre signe que le centre de gravité, en matière de digital africain, s’est déplacé vers le Pays du Jasmin : le sommet annuel "Afric’up" qui donne un coup de projecteur sur les projets technologiques les plus innovants du moment en Afrique, une grande portée symbolique par rapport au choix de la ville hôte — Tunis — , au regard de la montée en puissance des start-up tunisiennes.


Article connexe : Palmarès des 25 meilleures villes d'Afrique où lancer sa startup



Forte de ses infrastructures numériques donnant accès au très haut débit via la fibre optique, la Tunisie a déjà fait l'essentiel du chemin. Il suffit d'observer la population connectée à Internet en Tunisie, soit 66.8% d’après le site d’information Internet World Stats (39.3% en moyenne sur le continent africain, à titre de comparaison), et surtout la pléthore d'incubateurs et d’accélérateurs technologiques à l'échelle nationale — Esprit Incubator, Smart 216, Flat6Labs Tunis etc — .


« [ ... ] La réglementation en matière de protection des données personnelles en Tunisie est comparable à celle se trouvant dans les pays de l’OCDE » ajoute le Président de Smart Tunisia, Badreddine Ouali, quant à la sécurisation des systèmes d’information.


Une hausse spectaculaire des investissements dans la Tech


Les investissements en capital-risque dans les entreprises tech tunisiennes ont bondi de 533 % atteignant 8 millions de dollars US au cours de l’année 2019, par rapport à deux ans plus tôt, soit 1,5 million $ levé en 2017, si l'on se réfère aux études menées par le fonds Partech Africa. À titre de comparaison, les start-up marocaines ont levé 7 millions de dollars US et les jeunes pousses ivoiriennes n’ont cumulé que 2 millio