top of page

République Démocratique du Congo : 6 secteurs à fort potentiel sous-exploités d’un géant africain

Dernière mise à jour : 30 déc. 2023


Dans le cadre du Forum Afrique intitulé "Business avec l'Afrique : L'heure du New Deal", un atelier a mis en lumière les multiples opportunités d'investissement qui se présentent en République Démocratique du Congo, avec un focus particulier sur le marché de l’électrification rural et péri-urbaine. Le magazine CEO Afrique a eu le privilège d'assister à cet événement en distanciel, où des participants de premier plan ont partagé leurs témoignages et leurs visions sur ces secteurs porteurs.




« La République Démocratique du Congo sera le prochain "dragon" africain. Prenez date ! ». Ces propos tenus par Anthony Nkinzo Kamole, directeur général de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements de la RDC (ANAPI), qui mettent en avant la prédiction d'une émergence de la RDC, témoignent de la volonté des autorités congolaises d'entreprendre des efforts significatifs pour atteindre ce statut et inciter les grandes sociétés étrangères à investir davantage dans les secteurs porteurs jugés prioritaires. Inspirée par les succès des "dragons asiatiques" tels que la Corée du Sud, Singapour, Hong Kong et Taïwan, la RDC aspire en effet à connaître une croissance économique rapide et une transformation structurelle similaire.


Au premier abord, le contexte macro-économique actuel semble favorable aux investisseurs étrangers. L'analyse détaillée d’Anthony Nkinzo Kamole, lors de l’atelier consacré à la RDC — dans le cadre du dernier Forum Afrique intitulé "Business avec l'Afrique : L'heure du New Deal" co-organisé par le CIAN (Conseil français des Investisseurs en Afrique) et le quotidien L’Opinion — met en lumière les efforts entrepris par les pouvoirs publics, au cours de ces dernières années : « La République Démocratique du Congo a besoin de partenaires économiques qui lui accordent leur confiance malgré les risques associés au pays. À un certain moment, les investissements chinois ont témoigné de cette confiance, même lorsque de nombreux autres pays hésitaient à s'implanter en RDC. Bien que ces investissements chinois aient été parfois mitigés, nous avons constaté la réalisation d'infrastructures construites par la Chine. Cela a attiré l'attention d'autres nations qui se sont rendu compte qu'elles risquaient d'être les dernières, voire absentes, si elles ne prenaient pas garde. En ce qui concerne les risques, le fait que le Fonds monétaire international accepte d'accorder des facilités élargies de crédit à la RDC et constate à chaque examen que l'économie du pays est de plus en plus résiliente, est un signe positif. Bien qu'il y ait eu des périodes catastrophiques par le passé, les réformes entreprises en RDC ont permis de la remettre sur la scène internationale. Le rythme de ces réformes peut ne pas correspondre aux attentes des autres pays ni à celles de la RDC elle-même, mais il est important de noter que le pays a réalisé des avancées significatives et accompli beaucoup de choses. La lutte contre la corruption est bien réelle, de même que la gestion de l'assainissement des finances publiques. De plus, la RDC dispose d'une loi sur le partenariat public-privé et met en place un "one-stop-shop" pour faciliter la gestion des questions liées aux investissements ».


 
 

La République Démocratique du Congo regorge donc d'opportunités de croissance dans divers secteurs d'activité, au premier rang duquel l’Agriculture qui représente un potentiel incommensurable. Le gouvernement congolais reconnaît pleinement l'importance stratégique de l'agriculture et s'engage résolument à son développement. La récente création du Conseil Consultatif Présidentiel pour le Pacte National de l'Agriculture et de l'Alimentation (CCP-PNAA) témoigne de cet engagement fort envers le secteur agricole. Cette initiative démontre l'urgence et la priorité accordées à l'agriculture, soulignant le rôle essentiel qu'elle joue dans la sécurité alimentaire et la stimulation de la croissance économique, offrant aux investisseurs l'opportunité d'entrer sur un marché lucratif et en plein essor, en capitalisant sur cette demande croissante.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
© Copyright
bottom of page