• Harley McKenson-Kenguéléwa

Fondation Mo Ibrahim : Un combat pour l’enracinement de la culture démocratique en Afrique

Mis à jour : mai 16


Depuis sa création en 2006, la Fondation Mo Ibrahim œuvre pour faire respecter les valeurs qui permettent la démocratie à travers toute l’Afrique et soutient notamment le leadership à travers la remise de prix visant à récompenser les dirigeants africains qui ont su respecter les pratiques de bonne gouvernance. C’est une constante des combats de son fondateur, Mo Ibrahim, qui a évoqué son action lors du " Forum Afrique CIAN 2021 ", présenté sous un format "webinaire" le 18 Mars dernier.




« Vous êtes l’une des personnalités africaines les plus connues au monde et avez eu deux vies : une première vie comme ingénieur spécialisé dans les télécoms [ ....] ; une deuxième vie comme créateur d’une fondation dédiée à la promotion de la démocratie dans le monde et en Afrique en particulier [....] ». C’est le mini-portrait de Mo Ibrahim, hommes d’affaires et philanthrope anglo-soudanais que le fondateur & président du quotidien "L'Opinion", Nicolas Beytout, a dressé en préambule lors de l’e-conférence intitulée "Le rebond en Afrique viendra aussi des entreprises !", dans le cadre du Forum Afrique qui s’est tenu en ligne le 18 Mars 2021.


Depuis près de 15 ans maintenant, la fondation qui porte son nom œuvre à la construction d’une Afrique respectueuse des libertés fondamentales et des droits de humains, définis par des principes démocratiques de choix, de fonctionnement sans faille des institutions et de justice sociale. Gouvernance calamiteuse dans certains pays, coups d'état à répétition ou tripatouillages constitutionnels dans d’autres etc.... C'est sans doute pour ces raisons que Mo Ibrahim, déjà à l'initiative de l'entreprise de télécommunications Celtel — rachetée depuis par le groupe koweïti Zain (anciennement MTC : Mobile Telecommunications Company) — et du fonds d'investissement Satya Capital, lance parallèlement en 2006 sa fondation éponyme, dont le siège se trouve à Londres, au Royaume Uni.


« Le développement économique ne peut être dissocié de la démocratie et de la bonne gouvernance » soutient Mo Ibrahim.


Le Prix Mo Ibrahim du leadership africain, distinction de prestige et gage de reconnaissance


La fondation Mo Ibrahim attribue un prix du leadership d'excellence en Afrique, décerné à un ancien chef d'État ou de gouvernement, avec en prime une dotation financière d'un montant de 5 millions de dollars US versé sur dix ans.


Pour la première fois, un pays francophone a été mis à l’honneur.




Ainsi, se sont succédé, comme lauréats du prix, l'ancien président du Mozambique Joaquim Chissano (2007), l’ancien dirigeant du Botswana Festus Mogae (2008), l’ancien président du Cap-Vert Pedro Pires, l’ex- dirigeant de Namibie Hifikepunye Pohamba (2014), l’ancienne présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf (2017) et l’ancien président du Niger Mahamadou Issoufou (2020).


« Je suis très fier que l