• Harley McKenson-Kenguéléwa

Comment Transformer Un Entrepreneur Fortuné En Investisseur Potentiel

Mis à jour : mars 16



Lorsqu’un entrepreneur recherche des fonds pour financer sa start-up en vue de franchir un stade supérieur de développement ou éponger les dettes de l' entreprise, son premier réflexe est de se tourner vers des établissements de crédit. Malgré les confortables bénéfices qu’elles dégagent, la plupart des banques qui se trouvent en Afrique rechignent à consentir un financement aux PME et TPE.

Faire appel à un Business Angel est également une solution pour injecter de l’argent frais dans une entreprise en échange d'une participation au capital de la société. Malheureusement, si l'on s'en tient à une comparaison objective avec les chiffres concernant le paysage du capital-investissement aux Etats-Unis et dans les pays scandinaves – Suède, Finlande, Danemark – le nombre d’investisseurs individuels en actions est insignifiant, voire inexistant dans les pays d’Afrique francophone, faute de plans de privatisation massive, de culture boursière forte et de dispositifs d’incitations fiscales à l’épargne actionnariale.

Pourtant, il ne se passe pas un seul jour sans que l’on assiste, sur le continent africain, à l'émergence d'une nouvelle génération de dirigeants d’entreprise bien confortés dans leur conquête du pouvoir suprême dans le monde des affaires ou de cadres brillants en phase d’ascension, ayant tous acquis une expérience à l’international et pilotant une filiale africaine d’une multinationale étrangère. Ces profils disposent d’une assise financière solide. Toutefois, ils ne sont pas rodés aux techniques spécifiques au métier de Business Angel , d’autant plus qu’ils sont ressortissants de pays dont les autorités de tutelle peinent à inculquer la culture de l’investissement individuel à la population active.


Devenir Business Angel : comment investir dans une PME ou une start-up



Si vous ne parvenez pas à solliciter un emprunt auprès d’un établissement de crédit ou à lever des fonds auprès d’un investisseur chevronné, pourquoi ne pas aborder le problème à l’envers et démarcher cette nouvelle génération de patrons et cadres totalement néophytes dans ce domaine ?


Cette approche, plutôt novatrice, peut s’avérer risquée mais fructueuse, à condition que vous suivez scrupuleusement chacune des 10 étapes détaillées ci-dessous. Elle demande de la rigueur, de la précision et du temps.



Formalisez et concrétisez votre projet


Ne vous aventurez pas à contacter un chef d’entreprise ou un cadre lambda si vous ne procédez pas à l’enregistrement de votre société au centre des formalités ou au registre du commerce de votre pays. Soyez certain que ce dernier se comportera comme un véritable détective, à l’affût de la moindre information sur le siège social de votre établissement, pour savoir s’il a affaire à un imposteur ou une personne mal intentionnée. Même si vous possédez un concept innovant à fort potentiel de croissance, vous essuierez une fin de non-recevoir si vous n’avez couché votre projet que sur papier. Respecter ce premier jalon suscitera la confiance et vous conférera de la crédibilité auprès de votre interlocuteur.


Concevez un site web institutionnel, vitrine de votre start-up auprès d’investisseurs potentiels


Il est impératif que vous élaboriez un site à la hauteur du sérieux de votre projet, en vue de valoriser l'image de votre entreprise. Par le biais de ce canal, votre objectif sera de planifier à intervalle régulier des diffusions d’information sur la santé financière de votre société, démontrer à moyen terme son potentiel de croissance et répondre le plus rapidement aux questions émises par des Anges financiers intéressés par