top of page

BRICS : Une alliance de nations plus forte, dans une nouvelle ère de coopération économique

Dernière mise à jour : 30 déc. 2023


Avec l'annonce récente de l'élargissement de leurs rangs pour inclure l'Argentine, l'Arabie Saoudite, l'Égypte, les Émirats arabes unis, l'Éthiopie et l'Iran, les BRICS — composés historiquement du Brésil, de la Russie, de l'Inde, de la Chine et de l'Afrique du Sud — entrent dans une nouvelle ère de coopération économique qui promet d'avoir un impact significatif sur la scène mondiale, et veulent clairement émerger comme une force majeure, déterminés à remodeler l'équilibre géopolitique et géoéconomique. Ce consortium de nations partage une ambition commune : peser sur les décisions du monde. Ils disposent déjà d'une influence économique considérable, avec des PIB combinés parmi les plus importants de la planète. En outre, la présence de pays tels que la Chine et l'Inde, des acteurs clés sur la scène géopolitique mondiale, renforce davantage leur poids collectif. Mais les BRICS ne se contentent pas de rivaliser avec les économies occidentales établies, ils cherchent également à façonner l'avenir du système international en mettant l'accent sur la coopération et la promotion de leurs intérêts communs. Pour comprendre l'importance de cette alliance et l'ampleur de son influence, il est essentiel de revenir sur sa genèse et son évolution au fil des années. Initialement formé sous l'acronyme "BRIC", avec le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, le groupe a évolué pour inclure l'Afrique du Sud et s'est rebaptisé les "BRICS". Cette évolution n'a pas seulement élargi la composition du groupe, mais aussi ses objectifs initiaux, qui se sont adaptés aux réalités changeantes du monde. L'introduction de six nouveaux membres dans cette coalition déjà puissante soulève des questions sur les enjeux auxquels chacun de ces pays est confronté. Pourquoi ces nations ont-elles choisi de rejoindre les BRICS et quelles sont les opportunités qui en découlent ? À travers une analyse approfondie, le webzine CEO Afrique décrypte les motivations et les avantages potentiels pour les nouveaux membres, tout en examinant comment cette expansion transforme la dynamique du groupe. Mais les BRICS ne sont pas exempts de défis internes. L'objectif commun de peser sur la scène mondiale doit composer avec les différences entre les membres, notamment les tensions entre deux géants, la Chine et l'Inde. Néanmoins, les BRICS ont montré une capacité à surmonter ces différences pour promouvoir leurs intérêts collectifs. Dans cet article, le webzine CEO Afrique explore en détail les BRICS, leur ambition de peser sur les décisions du monde, leur genèse et leur évolution, l'impact de l'élargissement du groupe avec les nouveaux membres, ainsi que les dynamiques internes qui façonnent leur avenir. Les BRICS incarnent la montée en puissance des nations émergentes dans un monde en évolution constante, et leur rôle dans la géopolitique et la géoéconomie mondiales ne peut être ignoré.



« Les économies des BRICS s'affirment comme des moteurs puissants de la croissance mondiale ». Cette déclaration, énoncée par le Président de l'Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, lors du 15e Sommet des BRICS, qui s'est tenu le mardi 22 août 2023 au Sandton Convention Centre (SCC) dans le quartier d'affaires de Sandton à Johannesburg, illustre clairement la profonde transformation en cours dans le paysage géopolitique et géoéconomique, en particulier les évolutions majeures en matière de gouvernance mondiale. En effet, les BRICS (acronyme de Brazil, Russia, India, China, and South Africa) veulent défier l'ordre économique et politique établi. Leur récente décision d'élargir leurs rangs en accueillant six nouveaux membres (Argentine, Arabie Saoudite, Égypte, Émirats arabes unis, Éthiopie et Iran) à partir de janvier 2024 marque le début d'une nouvelle ère de coopération économique à l'échelle mondiale. Cette expansion témoigne de leur détermination à redéfinir l'équation géopolitique et géoéconomique mondiale. Le groupe, dont les membres partagent une vision commune de la souveraineté nationale et de l'indépendance, cherche à remodeler l'ordre économique et politique établi depuis des décennies.


Pretoria, capitale administrative de l'Afrique du Sud

Au fil des années, les BRICS ont vu leur part dans la richesse mondiale augmenter considérablement. Il y a deux décennies, leur part représentait seulement la moitié de celle des pays du G7, mais cette dynamique a radicalement changé. En 2023, pour la première fois, les BRICS ont croisé le G7 en termes de richesse accumulée, marquant une étape significative dans leur ascension économique. Cette tendance ne montre aucun signe de ralentissement.


Parmi les BRICS, la Chine se détache nettement en tant que superpuissance potentiellement capable de rivaliser avec les États-Unis sur le plan économique, financier et technologique. « Le changement majeur réside dans le fait qu'en 2001, l'économie chinoise ne représentait que 10 % du PIB américain. Aujourd'hui, cette part a considérablement augmenté pour atteindre 75 %. Même en cas de crise économique en Chine, la tendance indique qu'il est probable que, tôt ou tard, le PIB chinois surpassera celui des États-Unis. Malgré les tentatives des États-Unis d'imposer des barrières commerciales et les défis liés à la chaîne d'approvisionnement, la puissance économique chinoise demeure robuste. Cela se reflète également dans la compétition acharnée dans le domaine de l'intelligence artificielle, où les géants chinois tels que Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi (collectivement connus sous l'acronyme BATX) sont à présent en compétition au même niveau que leurs homologues américains, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). Bien que le Parti communiste chinois exerce un contrôle strict sur les grandes entreprises du pays, cela n'entrave pas le développement technologique continu de la Chine. Ainsi, nous assistons à un duel technologique et stratégique entre ces deux superpuissances » a analysé Pascal Boniface, directeur de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), lors de la conférence intitulée "États-Unis - Chine : un duopole impossible ?" qui s'est déroulée le 1er Septembre dernier au Forum "Gouvernance mondiale : La Grande bascule ?" au Palais des Congrès du Futuroscope.


Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à ceoafrique.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
49 vues
© Copyright
bottom of page