• Harley McKenson-Kenguéléwa

Top 20 des start-up innovantes à suivre de (très) près au Nigéria

Mis à jour : 26 déc. 2020


Le site d'information "CEO Afrique" a identifié une liste de 20 startups nigérianes les plus prometteuses qui aideront les fonds d’investissement et les business angels à investir plus sereinement. Ces pépites se distinguent par le fait qu’elles disposent d’un potentiel de croissance considérable et qu’elles soient en mesure de développer une plus forte rentabilité à moyen terme. Zoom sur l’innovation " made in Nigeria ".




La scène technologique nigériane est en pleine effervescence. Reconnue aux quatre coins du continent pour sa forte culture entrepreneuriale, la bouillante capitale économique du pays, Lagos — surnommée également " Yabacon Valley "— , est devenue un hub d’innovation technologique de premier plan, aux côtés de Cape Town, Johannesburg ( Afrique du Sud), Nairobi (Kenya) et le Caire (Égypte). Les investissements se sont multipliées dans les startups, au point que le paysage du capital-risque local est en train de se structurer plus solidement : Growth Capital Fund (CCHub), Spark Capital, LeadPath Nigeria, Lagos Angel Network (LAN) etc ... Mais, il convient de noter que les levées de fonds effectuées par la plupart des start-up nigérianes proviennent en grande partie d'investisseurs étrangers, ce qui constitue à un signe de l'attractivité de ce géant d’Afrique malgré les défis rencontrés par les entrepreneurs locaux et ceux liés à la pandémie du COVID-19.

Lire aussi : Palmarès des 25 meilleures villes d'Afrique où lancer sa startup

Il faut dire que le vivier de pépites entrepreneuriales ne cesse de s’étoffer, élargissant ainsi le champ des opportunités offertes aux fonds d’investissement et aux business angels : le dernier rapport du fonds de capital-risque Partech Africa indique que les jeunes pousses nigérianes ont levé davantage de capitaux l’année dernière (747 millions USD) que leurs homologues kenyanes (564 millions USD), égyptiennes (211 millions USD) ou sud-africaines (205 millions USD ) et se classent en tête du palmarès africain. Par ailleurs, le dynamisme du gigantesque marché intérieur, avec 200 millions d'habitants et l’existence d’une classe moyenne prospère en quête perpétuelle de nouvelles expériences d'achat, est en mesure de propulser potentiellement leurs résultats vers les sommets.

Le webzine "CEO Afrique" se prête au jeu de la prédiction en dressant la liste des startups qui vont, d’ici peu, disrupter le secteur de la tech au Nigeria



Chekki

Pour faciliter la transparence entre les producteurs, distributeurs et consommateurs


Fondée en Octobre 2018 par le quatuor d'entrepreneurs Dare Odumade, Jida Asare, Adebola Oyenuga et Oluwatosin Adelowo, la startup nigériane Chekki a développé une technologie anti-contrefaçon qui permet de garantir l’authenticité des produits tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Son concept donne la possibilité d’identifier et contrôler la provenance d’un produit ( origine géographique, dénomination, variété du produit, numéro de lot, date de production, nom du producteur, emballeur etc....). Elle fournit des étiquettes inviolables sous forme de codes QR, qui ne peuvent être ni dupliquées ni falsifiées, positionnées sur la face du packaging au dos de l’emballage des produits alimentaires et des boissons. En scannant un QR Code, les consommateurs pourront non seulement émettre des commentaires sur les produits achetés ou de partager leurs avis à d’autres clients potentiels, mais seront également susceptibles de recevoir des points de fidélité.

Les raisons d’y croire :

La contrefaçon représente un véritable fléau au Nigeria, n'épargnant aucun secteur d'activité, avec comme conséquence la fabrication de produits de qualité inférieure et non certifiés sur le marché, susceptibles de créer potentiellement des risques pour la santé. Chekki fait le pari de combattre la contrefaçon avec des étiquetages qui permettent de garantir qu’un article, faisant l’objet d’une authentification ,est traçable et vérifiable tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

Le succès est tel que les autorités d’Afghanistan ont sollicité la société pour être partie prenante d’un projet, en collaboration avec d’autres partenaires,afin de mettre au point une solution visant détecter les médicaments contrefaits dans ce pays d'Asie centrale.






PiggyVest

Pour optimiser la gestion de ses finances personnelles


Co-fondée en Janvier 2016 par Ayo Akinola, Joshua Chibueze, Nonso Eagle, Odunayo Eweniyi et Somto Ifezue, la start-up PiggyVest a développé une application de gestion de budget qui permet de mettre de côté des petites sommes d’argent - sur un compte approprié - à chaque fois que l'on utilise sa carte bancaire, une bonne manière d'épargner automatiquement sans trop y faire attention.

Plutôt que de voir les épargnants laisser dormir leurs économies sur un compte courant non rémunéré, la jeune pousse nigériane offre aussi la possibilité aux utilisateurs de placer leur argent sur son produit phare, dénommé SafeLock, qui va bloquer les sommes sur une période qui varie entre 4 à 6 mois, ouvrant droit parallèlement à une rémunération de cet épargne sous forme d'intérêts payables à l'avance (et non à terme échu). Le versement initial sur ce compte doit être d'un montant minimum de 500000 Nairas, soit près de 1100 euros.

PiggyVest encourage ses utilisateurs à réfléchir mûrement. Plusieurs notifications par e-mail et demandes d’authentification "forte" permettent de s'assurer que ces derniers sont bien à l'origine de la demande d'ouverture de compte; ils disposent donc de 24 heures pour annuler leur requête.

La start-up nigériane met également à la disposition des épargnants un compte dénommé "Flex Dollar" qui vise à se constituer une réserve financière en dollars

Les raisons d’y croire :

À l'instar de ce que l'on peut observer un peu partout dans le monde, gérer son argent au quotidien n’est pas chose aisée au Nigéria, d’autant plus qu’une part importante de la population dispose de revenus faibles au Nigéria, fait face à des fins de mois difficiles et s’engage parfois dans des endettements excessifs pour survivre.

Tenir son budget constitue donc une tache peu emballante et fastidieuse.

Démocratiser l'accès à l'épargne et à l'investissement, quel que soit son niveau de connaissances en gestion de budget, telle est donc la promesse de Piggyvest qui va permettre de mieux répartir ses dépenses. Lorsque l'on souhaite clôturer un compte à terme avant échéance et retirer la totalité des sommes placées, des frais de clôture sont prélevés à hauteur de 5%, une manière subtile d’inculquer la culture de l’épargne au Nigéria. Dans un communiqué , la jeune pousse affirme revendiquer « 1 million d’utilisateurs » qui ont adopté cette technologie.





Planit

Pour planifier et construire son événement en quelques clics

Co-fondée en juin 2018 par Timothy Nkenu et Ugochukwu Nneji, la start-up Planit a conçu une plateforme d'organisation & gestion événementielle qui permet à chacun d'organiser des événements directement en ligne en choisissant le lieu (salles de réception d’hôtels, salles de conférence & congrès, péniches, châteaux etc), son prestataire (traiteurs, distributeurs-grossistes en boissons, coiffeurs , maquilleurs, photographes, réservation de DJs etc...) et d’explorer d’autres options. Les tarifs des prestataires sont directement affichés sur cette plateforme, ce qui a le mérite de savoir de façon quasi-instantanée si leur offre est en parfaite adéquation avec son budget.


Les raisons d’y croire :

Organiser de grandes manifestations, festives, gastronomiques, culturelles ou professionnelles sont monnaie courante au Nigéria. Toutefois, la tenue de tels événements exige tout un processus de travail, quitte à déployer des efforts considérables : trouver le bon fournisseur, choisir la meilleure salle de réception, s'occuper des paiements, créer et envoyer des invitations etc...

La startup Planit a su d’adapter les avantages du numérique au secteur de l’événementiel. Elle opère actuellement dans une trentaine d’États du Nigéria et collabore avec près de 6000 fournisseurs. La société a récemment signé un partenariat avec le service de réservation RentYourHall pour la création de salles dédiées aux salons & réunions professionnelles et aux événements festifs (anniversaires, mariages, soirées etc ...).





AirSynQ

Pour sécuriser les réseaux de pipelines au Nigéria

Co-fondée en Juin 2019 par Temitayo "Tayo" Sadique, la start-up AirSynQ utilise, pour le compte de compagnies pétrolières et gazières, des ballons de haute altitude propulsés à l’énergie solaire, afin d’effectuer des missions de surveillance aérienne sur les gazoducs et oléoducs à travers le Nigeria (canalisations, stations de pompage, terminaux de livraison etc...), , en vue de prévenir tout acte de vandalisme.



Les raisons d’y croire :

Les actes de vandalisme d'infrastructure, notamment sur les réseaux de pipeline, sévissent au Nigéria. Les pertes et dégradations sont évaluées à des milliards de dollars. La genèse d’AirSynQ a pris sa source dans ce problème.

Les ballons de haute altitude sont dotés de caméras thermiques qui vont permettre de repérer tout mouvement visuelle sur des personnes ou des véhicules se trouvant à proximité de ces canalisations de transport des matières gazeuses, liquides ou solides, analyser les données collectées et transmettre ces informations directement aux clients qui prendront eux-mêmes les mesures appropriées et, le cas échéant, alerter services d’interventions.





Judy Technologies

Pour faciliter l'accès aux données juridiques au Nigéria et au Ghana

Fondée en Février 2018 par Bright Oleka, Sadiq Okocha et Charles Thompson, la start-up "Judy" a développé une gigantesque base de données dédiés aux décisions de justice et aux jurisprudences rendues par les tribunaux au Nigéria et au Ghana. La jeune pousse legaltech utilise l’intelligence artificielle pour améliorer la pertinence des résultats de son moteur de recherche juridique, conformément aux intentions réelles des utilisateurs — avocats, magistrats, fiscalistes, notaires, juristes d'entreprises, huissiers — qui recherchent des informations précises en matière de droit et de justice.


Les raisons d’y croire :

D’une manière générale en Afrique, les informations sur les décisions de justice ou sur des entreprises vues sous un angle juridique sont difficilement accessibles. De plus, le continent, qui est composé de 54 pays, regorge des systèmes juridiques disparates.

Obtenir des renseignements dans une montagne de documents au format papier peut donc s’avérer fastidieux. Réinventer l’approche du droit local par le biais des nouvelles technologies et la big data, afin de le rendre plus accessible aux professionnels et aux justiciables : tel est l’objectif que s’est fixée la startup legaltech "Judy".






Mono

Pour mieux satisfaire les nouvelles attentes des consommateurs de produits et services financiers

Fondée en Août 2020 par Abdulhamid Hassan et Prakhar Singh, la start-up Mono a développé une plateforme d’open banking qui permet aux développeurs, au fintechs et aux autres entreprises d’accéder aux données bancaires de leurs clients ( transactions, crédits, gestion des moyens de paiement, habitudes de consommation, épargne etc) provenant des institutions financières nigérianes et proposer des offres plus attractives. Plus concrètement, la jeune pousse peut retirer les informations bancaires d’un client – après avoir reçu le consentement de ce dernier – pour présenter ces mêmes informations à d’autres FinTechs, par le biais d’une API ( Application Programming Interface).

Par ailleurs, elle a conçu un outil qui centralise de manière simple toutes les informations concernant divers comptes en banque détenus par une même personne et offre la possibilité aux utilisateurs de s'authentifier en une seule fois de façon sécurisée via une interface - qui n’est pas celle des établissements dans lesquelles leurs comptes sont détenus - pour réaliser des virements ou consulter le solde des opérations , sans être contraint d’avoir recours aux différents codes d'accès.


Les raisons d’y croire :

Grâce à l’Open Banking, la start-up ‘Mono’ va donner l’occasion aux banques et aux fintechs de tirer avantage d'une meilleure compréhension du comportement de leurs clients et de leurs habitudes de consommation, en vue de développer de nouveaux services financiers. De plus, elle permettra de fournir une meilleure transparence des données bancaires pour lutter contre la fraude fiscale et d’alléger les contraintes administratives relatives à la gestion des finances, nécessitant aucune procédure manuelle.

Forte de son expertise, ‘Mono’ a noué des partenariats pérennes avec, entre autres, Flutterwave, Carbon, Anyi Health, OnePipe et Swipe; elle prévoit aussi d’étendre ses activités au Ghana et au Kenya.






Tuteria

Pour permettre aux apprenants d'acquérir des connaissances et des compétences qui les aideront à mieux relever leurs défis professionnels

Co-fondée en Décembre 2014 par Godwin Benson et Abiola Oyeniyi, la startup Edtech "Tuteria" a mis en place une plateforme de tutorat mettant en relation des élèves en grande difficulté, en formation académique ou professionnelle, avec des tuteurs hautement qualifiés et expérimentées, qui sont en mesure d’effectuer un suivi plus ciblé de ces apprenants et d'atteindre tout leur potentiel. Les disciplines couvrent aussi bien les mathématiques et la physique-chimie que le maquillage ou la pâtisserie. Il y est également possible de trouver des tuteurs qui préparent à des examens spécifiques tels que le TOEFL (Test of English as a Foreign Language), l’IELTS (International English Language Testing System), le WASSCE [ West African Senior School Certificate Examination : examen scolaire avancé de l'Afrique de l'Ouest, NDLR ] ou le NECO (National Examination Council).


Les raisons d’y croire :

Identifier le bon tuteur, qui va aider l’élève à réussir ses examens haut la main, est toujours une tâche ardue, quel que soit le pays considéré. C’est donc pour répondre au décrochage durant les différentes formations que Tuteria a vu le jour. Cette plateforme est surtout destinée aux apprenants en quête de motivation, d’organisation et de méthodologie, et qui ne souhaitent pas prendre de retard sur le programme scolaire.

Elle se voit décernée en 2016 le Prix Afrique pour l’innovation en ingénierie, fondé par la Royal Academy of Engineering, basée à Londres au Royaume-Uni.






Plentywaka

Pour mieux organiser ses déplacements à travers le Nigeria, en car ou en bus

Lancée en Septembre 2019 par Afolabi Oluseyi, Johnny Enagwolor, John Shaibu et Onyeka Akumah, la startt-up Plentywaka a développé une application mobile disponible sur Google Play et iOS, permet aux usagers de planifier et tracer leur itinéraire de voyage en bus, réserver à l'avance le siège de leur choix, ainsi que valider et payer leur trajet. Elle offre aussi la possibilité de régler ses achats via le portefeuille électronique Wakapurse. Elle a récemment mis en place un service d'envoi et de livraison de colis, baptisé "Logistics by Plentywaka" . Enfin, elle a lancé un un service de navettes à la demande, facilitant le transport de salariés vers leur lieu de travail et le déplacement de collaborateurs pour des événements business (conférences, congrès, salons etc... ).



Les raisons d’y croire :

Plentywaka développe ses activités dans un contexte où le déplacement de personnes

certaines livraisons de colis s'avèrent plus long, voire impossibles, en raison de la pandémie de COVID-19, de la limitation de la liberté de mouvement et l'instauration de couvre-feux qui s’en sont suivis. Elle ambitionne aussi de réduire le calvaire des usagers routiers à Lagos et Abuja en diversifiant et renforçant la complémentarité des transports.

L’entreprise affirme avoir enregistré près de 190 000 voyages, avec environ 40 000 passagers pour sa première année d'activité.





Lifebank

Pour optimiser le conditionnement et le transport des produits sanguins afin d'assurer la santé des patients


Fondée en Décembre 2015 par l’Américano-Nigériane Temie Giwa-Tubosun, la start-up Healthtech "Lifebank" assure la délivrance de produits sanguins, ayant déjà l’objet d’analyses et d’examens immunologiques & sérologiques et de dépistage des agents infectieux, vers les patients ayant besoin d’une transfusion sanguine en extrême urgence, aussi bien dans les grandes métropoles comme Lagos, Abuja ou Nairobi que dans des endroits les plus reculés du Nigeria et du Kenya. Elle permet aussi l’acheminement, à la demande, d'oxygène médical conditionné en bouteilles ou en cuves.

La jeune pousse nigériane a intégré récemment les drones dans ses solutions de mobilité pour ses processus de distribution de ses produits médicaux.


Les raisons d’y croire :

Le Nigéria se situe au 4e rang au classement des pays dans le monde où la mortalité maternelle est la plus forte. Les réserves de sang sont vitales pour les hôpitaux qui sont tributaires de donneurs de sang volontaires. De surcroît, le trajet de transport du sang entre la banque de sang et l'hôpital est long et le délai de livraison des produits sanguins est souvent largement dépassé.

Lifebank s’est saisie de cette problématique pour s’attaquer entre autres aux risques d’hémorragies du post-partum, l’une des premières causes directes de mortalité maternelle. Dans un communiqué, la start-up déclare « travailler en collaboration avec 670 hôpitaux » et avoir été en mesure de « livrer 28 000 produits médicaux ».





Hello Tractor

Pour mécaniser l'agriculture nigériane

Fondée pat l’Américain Jehiel Oliver, la start-up Hello Tractor a conçu une plateforme de mise en relation entre des réseaux de propriétaires de tracteurs "intelligents" et des agriculteurs qui cherchent à louer des véhicules agricoles. Ces tracteurs sont dotées d'un système GPS intégré qui permet aux fermiers de les localiser, le cas échéant. La jeune pousse donne donc l’occasion aux exploitants agricoles, qui opèrent dans des régions du Nigéria et du Kenya qui pâtissent d’un faible taux de mécanisation, de réaliser un gain de temps non négligeable pour moissonner ou récolter et accroître leurs rendements.


Les raisons d’y croire :

La plupart des agriculteurs ne disposent pas suffisamment de capital pour acquérir des tracteurs, en raison du tarif inabordable. Ajouté à cela, l’absence d’une véritable stratégie de mécanisation agricole . Selon Biodun Olugbami, secrétaire national du National Centre for Agricultural Mechanization (Centre National pour la Mécanisation Agricole), le nombre de tracteurs opérationnels recensés sur tout le territoire se situe actuellement entre 7000 et 10000.



C’est pour palier à cette pénurie que Jehiel Oliver a décidé de mettre sur pied son entreprise spécialisée dans la location et la vente de tracteurs agricoles « intelligents » et de s’attaquer à la problématique des rendements agricoles qui impactent les petites exploitations Il revendique 22500 utilisateurs de son application et prévoit de conquérir de nouveaux marchés sur l'ensemble des pays du continent africain.





Gidanka

Pour réinventer l’offre hôtelière

Lancée en Juillet 2019, la start-up Gidanka veut démocratiser un nouveau concept d’hébergement à Abuja, la capitale administrative du Nigéria : l’offre de location d’ apparthotels haut de gamme qui allient le confort d’ appartements design et les services d’ hôtels cinq étoiles. Son fondateur, Olajide Abiola, signe des contrats de location à long terme avec des propriétaires d’appartements, fait rénover et décorer ces unités de logement par des équipes d’architectes d’intérieur, les fait meubler et équiper jusqu’aux moindre détails ( literie de luxe, canapés, wi-fi, électroménager de cuisine etc ...) et les loue son tour à des voyageurs d’affaires ou des touristes de passage, avec tous les services que l’on retrouve généralement dans des établissement de haut standing : service repas gastronomiques proposés par des chefs, ménage, blanchisserie, service majordome et maître d'hôtel etc...

Les raisons d’y croire :

L’hôtellerie au Nigéria veut surfer sur cette nouvelle tendance de consommation. Les apparhôtels accordent une liberté de mouvement accrue et une indépendance incontestable à leurs clients : L’espace de vie (salons, chambres à coucher, couloirs etc ...) est beaucoup plus spacieux qu’une chambre d’hôtel. Les occupants sont libres de leurs horaires de repas, sans avoir les contraintes d'horaires et parcours obligatoires qui mènent au restaurant. Grâce à leur flexibilité, ces établissements d’un genre nouveau permettent aux clients d'effectuer, modifier ou annuler leur réservation juste quelques temps avant le jour J.

Les apparhôtels sont particulièrement très prisés des voyageurs d’affaires et des touristes qui ont besoin d’un hébergement pour quelques jours.






Gradely

Pour proposer des parcours d’apprentissage adaptés aux difficultés de chaque élève au Nigéria

Lancée en Août 2019 par Boye Oshinaga, Femi Ibiwoye, Seyi Adelaju et Babatunde Caleb, la plateforme e-learning Gradely offre aux élèves une expérience d'apprentissage personnalisée en utilisant l'intelligence artificielle, de la petite section de maternelle à la terminale au Nigéria et propose aux enseignants une interface permettant de créer une classe virtuelle et suivre la progression de l’ensemble des élèves d’une classe.



Les raisons d’y croire :

La start-up EdTech Gradely utilise le ‘learning analytics’, c’est-à-dire l’analyse des données (bonnes ou mauvaises réponses aux exercices effectuées par des élèves , temps de réponse concernant la résolution d’un exercice ou temps passé sur sur la compréhension d’une discipline particulière…) pour détecter les lacunes scolaires et recommander des cours et exercices spécifiques de soutien ou de rattrapage .

En somme, l’analyse des données est un moyen efficace pour alerter les enseignants et les parents sur la progression lente d’un élève par rapport à ses pairs.




Publiseer

Pour donner aux talents africains une bonne visibilité

Fondée en Août 2017 par les frères jumeaux Chidi et Chika Nwaogu, la start-up Publiseer a développé un agrégateur qui permet aux auteurs, écrivains, cinéastes, comédiens et musiciens de promouvoir et monétiser leurs œuvres auprès de boutiques ou magasins partenaires en ligne. Cette plateforme digitale d’intermédiation héberge et valorise de la musique, des livres, des créations artistiques et autres œuvres littéraires ou cinématographiques.



Les raisons d’y croire :

Partout en Afrique, il existe une pléthore d’artistes talentueux, dont une grande majorité d’entre eux ignorent la marche à suivre pour exposer leurs œuvres et, de ce fait, pâtissent du manque de visibilité pour pouvoir vivre de leur activité,

Grâce au numérique, la barrière pour présenter ses créations ou se faire connaître n’existe quasiment plus. En l’occurrence, l'appui du vaste réseau de distributeurs prestigieux avec lesquels la jeune pousse nigériane Publisher a conclu des partenariats stratégiques (Google Play Books, Apple iBooks, Barnes & Noble, Amazon, Deezer, Shazam, Spotify etc ... ) permet aux artistes africains d’améliorer leur revenu de manière substantielle.




ThankUCash

Pour récompenser efficacement ses clients les plus fidèles


Co-fondée en Aout 2017 par le trio d'entrepreneurs Simeon Ononobi, Madonna Ononobi et Suraj Supekar, la startup ThankUCash a développé une plateforme qui agrège des avantages, des coupons de réduction et des promotions. Elle propose les meilleurs produits aux prix les plus abordables appliqués par les enseignes, magasins, boutiques et autres détaillants partenaires, et informe les consommateurs sur cette baisse de prix . Le programme récompense les clients qui cumuleront des points de fidélité à hauteur de leurs dépenses pour acquérir, par la suite, des nouveaux coupons de réduction ou payer des achats futures.


Les raisons d’y croire :

Pour répondre et s’adapter aux nouveaux usages des consommateurs, les enseignes et marques ont tout intérêt à se servir de la puissance des nouvelles technologies pour gérer et animer vos programmes de fidélité. ThankUCash permet à ces grandes entreprises du secteur de la distribution et du commerce de détail d’améliorer leur performance commerciale grâce à ce système de récompenses et l'analyse des données client ... La start-up nigériane dispose déjà d’un portefeuille de partenaires bien étoffé :Basic Wear Collection, Cotton Suite, Mend Lagos, Trebet Super Store, DewMart Super Store, BeautyKink, Mods Salon, Franklin Spa, Amanasa Shoes, Green Cafen, Abule Amala, Tribe Restaurant etc ... Les clients qui apprécient les avantages offerts par les programme de fidélité à travers ThankUCash sont devenus les meilleurs ambassadeurs de ces marques.





Youverify

Pour renforcer la sécurité et l'authentification des documents


Co-fondée à Lagos en Août 2017 par Gbenga Odegbami et Suru Avoseh, Youverify est une startup spécialisée dans la vérification d’identité, pour le compte de grandes institutions financières et d’entreprises de télécommunications. Ses produits phares ont pour vocation de prévenir toute fraude documentaire (cartes d’identité, passeports, permis de conduire, justificatifs de domicile, documents bancaires etc...) et de lutter contre l'usurpation d'identité.


Les raisons d’y croire :

Dans un contexte où les innovations technologiques évoluent à vitesse grand V et sans répit, la vérification d’identité est devenue un enjeu majeur pour les organisations. Ces contraintes ont amené quelques secteurs comme la banque, les assurances, et les télécoms à repenser leur mode de fonctionnement en matière de sécurité des données. Concernant Youverify dont l’expertise est reconnue aux quatre coins de la planète, l’une de ses solutions technologiques utilise l’intelligence artificielle pour comparer par exemple des données biométriques extraites du visage avec l'image figurant sur la carte d'identité pour procéder à une authentification.




Helium Health ( ex OneMedical)

Pour digitaliser les hôpitaux, centres de soins et cliniques au Nigéria


Co-fondée en Janvier 2016 par Dimeji Sofowora, Tito Ovia, Adegoke Olubus, la start-up Helium Health est spécialisée dans la numérisation des dossiers médicaux de patients, produits pendant les parcours de soin (analyses de laboratoire, radiographies, comptes rendus de consultation, d'intervention ou d'hospitalisation , ordonnances, échanges de correspondance entre professionnels de santé, informations sur les médicaments prescrits ou délivrés etc...). Elle propose également une plateforme de consultation médicale en ligne, opérationnelle au Nigeria, au Liberia et au Ghana.


Les raisons d’y croire :

Conserver les dossiers de patients au format papier représente souvent un véritable casse-tête pour les établissements de santé malgré l'essor des nouvelles technologies, un bon nombre d’hôpitaux ne sont toujours équipés de matériel informatique, de tablettes ou smartphones pour archiver numériquement les données de santé.



Helium Health veut se saisir de cette problématique pour assurer en douceur une transition du traditionnel papier vers le digital et structurer de façon rationnelle les dossiers patients, avec l’objectif à terme de supprimer totalement cette matière. L’entreprise envisage désormais de s’implanter en Ouganda, au Rwanda, au Kenya et au Maroc.




Sparkle

Pour numériser totalement les services bancaires


Fondée en Juin 2019 par Uzoma Dozie, la start-up Sparkle fournit toute une gamme de produits et de services financiers sur mobile, disponible sur Android et iOS. Cette fintech nigérianne permet de payer, via son application, ses achats en plusieurs fois, régler en ligne ses factures d'eau, de gaz et d'électricité ou envoyer de l'argent à une via son smartphone sans avoir à prendre connaissance des coordonnées bancaires de ce dernier.



Les raisons d’y croire :

Les fortes potentialités qu'offre le marché de la Fintech, déjà en plein boom au Nigéria, restent très largement sous-exploitées, ouvrant donc des perspectives toujours très prometteuses pour Sparkle qui bénéficie d’un vaste marché intérieur.

Parallèlement, force est de constater que le taux de pénétration de l'assurance au Nigeria est inférieur à 1%. Néanmoins, l’indice de connectivité mobile GSMA, qui mesure l’aptitude des pays à connecter ses citoyens à l’internet mobile, considère que 79% de la population nigériane dispose d'une connectivité mobile. Ces chiffres sont une occasion pour la start-up de saisir de cette opportunité et se positionner rapidement sur ce segment de marché de l’assurance mobile. De ce fait, elle s’est récemment associée au géant américain de la transaction bancaire VISA pour distribuer des produits d'assurance par le canal du digital.





ScholarX

Pour aider les jeunes Nigérians à financer leurs études


Lancée en Juillet 2016 par Bola Lawa, Maxwell Ogunfuyi et Damilola Emuze, la start-up EdTech ‘ScholarX’ a créé une plateforme donnant l’occasion aux jeunes Nigérians à trouver une bourse parmi celles existantes dans leur pays et à l’étranger.

Le site dispose d’une grande base de données qui référence des opportunités de financement auxquelles peuvent accéder les étudiants. Après avoir rempli un questionnaire comportant plusieurs filtres qui permettent d’établir leur profil, le moteur de recherche fait "matcher" leur profil avec les bourses et subventions les plus adaptées et affiche les résultats les plus pertinents, en adéquation avec les critères de recherche qui ont été coché, lors du remplissage du formulaire en ligne. Au final, les étudiants se chargeront d’effectuer les démarches nécessaires auprès des établissements concernés pour solliciter les aides financières auxquelles ils sont supposés être éligibles.


Les raisons d’y croire :

Il existe un grand nombre de dispositifs de bourses à destination des étudiants nigérians, désireux de se former dans leur pays ou à l’étranger. Toutefois, les candidats sont peu informés au sujet de ces programmes.

C’est à cette situation que Bola Lawa, Maxwell Ogunfuyi et Damilola Emuze, ont voulu remédier en créant ‘ScholarX’ en Juillet 2016. Il n'a pas fallu attendre bien longtemps pour que leur start-up remporte le World Summit Award for Education au Nigeria en 2017.

La société s’est récemment associée au partenariat initialement conclu entre l’État de Lagos (Lagos State), LoftyInc Allied Partners et Advent Management Solutions pour former des élèves du primaire et du secondes au numérique et aux nouvelles technologies.





Farmz2U

Pour aider les fermiers à améliorer leurs rendements


La startup Farmz2U fournit des conseils personnalisés aux agriculteurs. Elle les aide à gérer de façon optimale les ressources climatiques (ensoleillement, précipitations etc...), analyse les propriétés physico-chimiques des sols, les maladies de plantes, parasites et ravageurs — qui peuvent impacter la productivité des cultures — et prend en compte les chiffres et repères économiques sur l'agriculture nigériane pour pouvoir apporter son expertise technique de manière efficiente : microdosage d'engrais, robotique en essaim, capteur d'humidité connecté pour les sols , utilisation de drones etc...


Les raisons d’y croire :

Bien qu’une grande partie des terres cultivables se trouvent en Afrique, Les fermiers , issus de cette partie du monde atteignent malheureusement des niveaux de rentabilité assez faibles de leurs activités agricoles.

Farmz2U met un point d’honneur à assister les agriculteurs dans toute la chaîne de valeur agroalimentaire (utilisation d'intrants, objets connectés, big data, drones etc ...) tout en coordonnant les actions de toutes les parties prenantes en interaction avec les fermiers, de telle sorte à prendre de meilleures décisions .




ColdHubs

Pour améliorer la congélation de denrées alimentaires dans les zones rurales


Fondée en 2015 par Nnaemeka Ikegwuonu, la startup ColdHubs a mis au point une solution de chambres froides modulaires, dédiées à l’industrie alimentaire et au secteur agricole, fonctionnant à l'énergie solaire . Grâce à cette innovation, les utilisateurs sont en mesure des stocker et conserver par le froid un grand nombre de produits périssables (viande, poisson, légumes, fruits, laitages etc... )


Les raisons d’y croire :

Une bonne part de la nourriture produite est perdue au cours de la chaîne alimentaire, faute d'un entreposage au froid dans de meilleurs conditions, d’autant plus que les agriculteurs ne disposent d’aucun filet de sécurité en cas de crise du marché ou lorsque le mauvais temps abîme les récoltes.



Soucieuse de prévenir les risques, ColdHubs espère pouvoir lutter contre les pertes alimentaires et gaspillage de nourriture au Nigéria. Selon Nnaemeka Ikegwuonu, son concept a permis aux agriculteurs, aux détaillants et aux grossistes d’éviter le dépôt de tonnes de nourriture à la poubelle, rien que pour l'année 2019 et d'échapper aux contraintes de l'écoulement rapide des produits sur les marchés. La start-up revendique près de 3000 utilisateurs, constitués en grande parties de fermiers.





Sur la même thématique :


Les meilleurs startups africaines


Les meilleurs startups au Kenya


Quelles solutions apportent les start-up dans les écosystèmes Tech d'Afrique

Top 8 des start-up innovantes à suivre (de près) au Maroc

Top 10 des start-up ivoiriennes à suivre (de près) en 2019

Par Harley McKenson-Kenguéléwa











Tags :

faire du business en Afrique ; investir en Afrique ; implanter son entreprise en Afrique ; entreprendre en Afrique ; entrepreneuriat en Afrique ; journal des startups en Afrique , journal des entrepreneurs en Afrique ; économie marocaine , financement Afrique , convaincre investisseur Afrique, levée de fonds Afrique , Afrique innovation ; Afrique numérique ; créer son entreprise en Afrique , investissement Afrique , leadership , s'implanter en Tunisie , s'implanter au Kenya , s'implanter en Côte d’Ivoire , agence centrafricaine pour les investissements internationaux ,



Articles Récents

© CEO Afrique 2021 - Tous droits réservés. Toute reproduction partielle ou intégrale des textes et/ou des documents, par quelque procédé que ce soit, est strictement interdite, sauf autorisation écrite préalable de l’éditeur ou de l’auteur.

Maghreb / Afrique du Nord

Algérie

Afrique de l'Ouest

Gambie

Guinée Bissau

Libéria

Afrique centrale

Afrique de l'Est

Afrique australe / Océan Indien

Burundi

Sierra Léone

Nous contacter 

Restés connectés

  • CEO Afrique Facebook page
  • CEO Afrique Twitter page
  • CEO Afrique LinkedIn page
  • CEO Afrique Google + page
  • CEO Afrique Pinterest page
  • Profil Viadeo
  • YouTube page