• Harley McKenson-Kenguéléwa

L'image de la France en Afrique : Le désamour croissant des leaders d’opinion africains

Mis à jour : mai 3


Du désamour au détachement ?


La France est vue, à travers le continent, comme faisant partie des pays non-africains ayant une image moyennement positive. C'est l'enseignement dominant d'une enquête commanditée dans douze pays par l’institut IMMAR R&C, spécialiste des études médias et marketing en Afrique subsaharienne et Afrique du Nord. Les États-Unis, l’Allemagne, le Canada, la Chine et le Royaume Uni sont jugés les plus favorablement.

Crédit photo :©CEO Afrique

La France est perçue à travers l’Afrique comme l’un des pays ayant une image modérément positive, selon le baromètre AFRICALEADS 2020 des leaders d’opinion en Afrique, dévoilé à l'occasion du ‘Forum Afrique’ qui s’est tenu le Vendredi 7 Février 2020 au siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, pour le compte du Conseil français des Investisseurs en Afrique (CIAN). Cette enquête, réalisée pour cette seconde édition par l'Institut Immar Research & Consultancy, a été menée auprès d’un éventail de plus 2400 personnes réparties sur quatre pays d’Afrique du Nord ( Tunisie, Algérie Maroc, Égypte), quatre nations ouest-africaines ( Burkina Faso, Sénégal, Côte d’Ivoire, Nigeria), deux États d’Afrique centrale ( Cameroun, République Démocratique du Congo) et deux pays d’Afrique de l’Est ( Éthiopie, Kenya).


« L’enquête a été effectuée au courant de Décembre 2019 et Janvier 2020. [ ... ] Notre échantillon a été composé de leaders économiques, de leaders politiques, de leaders de la société civile, de professionnels des médias, d’universitaires, de hauts fonctionnaires, de professions libérales et de leaders religieux, sans oublier les influenceurs sur les réseaux sociaux » précise Brahim Sail, le CEO d’IMMAR R&C .


« Pourquoi avoir établi un baromètre sur les leaders d’opinion ? parce que tout investisseur qui veut s’implanter en Afrique a besoin de regarder le contexte : la politique du pays, la vision des dirigeants sur l’avenir du continent etc... » renchérit Étienne Giros, président délégué du CIAN .


Seules 20 % des personnes interrogées pour ce sondage ont une opinion positive de l’Hexagone classé ainsi ex aequo avec le Japon à la sixième place, une perception encore moins bonne que l’année dernière ( 21% en 2019). La Russie suscite moins de réactions positives (14%) . La Turquie (8 % de réponses positives), la Belgique (7% de réponses positives) et le Qatar (6 % positives) sont sur leurs talons.



Les États-Unis (48 % d'opinions positives), l'Allemagne (39 %), le Canada (32 %) et le Chine (31 %) sont jugés les plus favorablement.


Lorsqu'on examine de plus près les résultats de ce sondage, on observe que l’Afrique de l’Ouest est la seule sous-région où la France se situe à un niveau comparable à la moyenne, à l’échelle du continent (19%), tout en perdant du terrain face à la Chine qui l’a complètement distancé (34%) .


Crédit photo :©IMMAR - CIAN


Il convient de rappeler que la perception des opinions publiques internationales est indexée sur les actions et les efforts menés par un président (ou son premier ministre) en faveur de la place de son pays et de l’image à véhiculer à l’étranger. Dans la foulée de son élection, le chef de l’État français Emmanuel Macron avait suscité un immense espoir auprès des opin